La BCE surveille 100 petites banques "risquées"-source

jeudi 10 septembre 2015 14h15
 

FRANCFORT, 10 septembre (Reuters - La Banque centrale européenne (BCE) surveille une centaine de petites banques de la zone euro qu'elle juge risquées, en plus des 123 grandes institutions financières dont elle est l'autorité de tutelle directe, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

La BCE assume depuis près d'un an la supervision des principaux établissements bancaires de la région tandis que les banques "de moindre importance" restent sous l'autorité des superviseurs nationaux, en coordination avec elle.

Mais l'institution de Francfort a discrètement étendu ses prérogatives à une centaine de petites banques qu'elle considère comme les plus risquées ou les plus interdépendantes, c'est à dire susceptibles d'affecter d'autres banques en cas de difficulté, a expliqué la source.

"Il y en a plus ou moins 100 que nous avons identifiées comme les plus risquées ou les plus interdépendantes et nous gardons (sur elles) un oeil attentif", a dit la source.

Ces banques restent toutefois supervisées par les autorités nationales, le degré d'implication de la BCE dans le processus étant flou.

La BCE doit lancer l'année prochaine une nouvelle série de tests de résistance ("stress tests") en se concentrant sur 50 à 60 des plus grandes banques de la zone euro.

Les statuts du "mécanisme de surveillance unique" autorisent la BCE à décider à tout moment de superviser directement une banque de la zone euro afin d'assurer une mise en oeuvre efficace des règles en vigueur.

(Francesco Canepa; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)