** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 10 septembre 2015 07h55
 

PARIS/LONDRES, 10 septembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en nette baisse jeudi à l'ouverture après leur rebond de début de semaine, dans le sillage de Wall Street la veille et en réaction à des indicateurs décevants sur les économies chinoise et japonaise.

Les prix à la consommation en Chine ont augmenté légèrement plus que prévu en août sur un an mais les prix à la production ont reculé pour le 42e mois de suite, ce qui vient une nouvelle fois suggérer que le risque de déflation reste bien présent dans la deuxième puissance économique mondiale.

Au Japon, les commandes de machines-outils ont accusé en juillet une baisse inattendue pour le deuxième mois d'affilée, un chiffre qui pourrait pousser la Banque du Japon à prendre des mesures de soutien à la croissance dès octobre. Elles ont diminué de 3,6%, après un repli de 7,9% en juin, alors qu'elles étaient attendues en hausse de 3,7% par les économistes interrogés par Reuters.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 1,4% à l'ouverture après avoir pris plus de 3% en trois jours, le Dax à Francfort 1,2% et le FTSE à Londres 1%.

La Bourse de Tokyo reperd 2,7% peu avant la clôture après avoir fait un bond de 7,7% la veille, sous le coup de la rechute de Wall Street et du recul inattendu des commandes de machines au Japon en juillet.

L'indice large MSCI Asie-Pacifique hors Japon perd 1,45%.

Wall Street a fini en baisse mercredi, l'enthousiasme suscité à l'ouverture par les nouvelles promesses de réformes de la Chine s'étant rapidement dissipé pour laisser place à un regain d'aversion au risque.

Apple a dévoilé une série de nouveaux produits dont un boîtier multimédia Apple TV repensé et de nouveaux modèles de son produit phare, l'iPhone, dotés de technologies novatrices mais qui semblent avoir laissé sur leur faim commentateurs et investisseurs. Le titre a perdu 1,92% et a pesé sur la tendance à Wall Street.

Sur le marché des changes, le dollar néo-zélandais perd 2% face au dollar autour de 0,6270 après la baisse d'un quart de point du taux directeur de la Banque de Réserve de Nouvelle-Zélande (RBNZ) à 2,75%.   Suite...