LEAD 1-Les marchés asiatiques en forme, surtout Tokyo

mercredi 9 septembre 2015 09h41
 

(Actualisé avec marchés chinois)

TOKYO, 9 septembre (Reuters) - Les marchés asiatiques ont terminé mercredi en nette hausse, à commencer par la Bourse de Tokyo, qui a bondi de plus 7%, sa plus forte progression en séance depuis 2008, après la promesse du gouvernement japonais de baisser la fiscalité des entreprises.

Le gouvernement prévoit de baisser le taux d'impôt sur les sociétés d'au moins 3,3 points de pourcentage sur deux ans, soit au terme du prochain exercice budgétaire débutant en avril 2016, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.

Les investisseurs ont apprécié le message puisque l'indice Nikkei a gagné 1.343,43 points, soit 7,71%, à 18.770,51, sa plus forte progression en séance depuis octobre 2008, au plus fort de la crise financière mondiale.

Le Nikkei s'est repris de manière spectaculaire après être tombé la veille sous le cours de clôture de l'année 2014, effaçant ainsi les gains accumulés depuis le début de l'année.

"Le mouvement de ventes d'hier (mardi) était exagéré. Certains investisseurs à court terme ont apparemment parié sur la volatilité", a déclaré Masashi Oda, chargé des investissements chez Sumitomo Mitsui Trust Bank.

L'indice Topix, plus large, a pris mercredi 90,66 points, soit 6,40%, à 1.507,37.

Les marchés actions chinois ont poursuivi parallèlement leur rebond amorcé la veille, atteignant mercredi des plus hauts de trois semaines.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai a ainsi gagné 2,3% à 3.243,09 points, passant en territoire positif pour 2015, l'indice CSI300 qui regroupe les principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzen progressant pour sa part de 2% à 3.399,31.

Les Bourses chinoises ont salué des annonces du ministère chinois des Finances promettant un resserrement de la politique budgétaire, une augmentation des dépenses d'infrastructure et une accélération de la réforme fiscale.

(Ayai Tomisawa, avec Samuel Shen et Pete Sweeney à Shanghai; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)