Lagarde invite la Fed à ne pas précipiter la hausse des taux

dimanche 6 septembre 2015 15h16
 

ANKARA, 6 septembre (Reuters) - La Réserve fédérale des Etats-Unis ne doit pas précipiter sa décision quant à un prochain relèvement des taux d'intérêt et elle ne devra agir que lorsqu'elle aura la certitude de ne pas devoir faire machine arrière par la suite, a déclaré Christine Lagarde.

De nombreux pays émergents craignent de subir une fuite des capitaux vers les actifs libellés en dollars quand la Fed relèvera ses taux, ce qui pourrait fragiliser leurs économies et la croissance mondiale.

Les ministres des Finances et banquiers centraux du G20 ont beaucoup discuté de cette question lors de leur réunion à Ankara, a dit Christine Lagarde.

"(La Fed) devrait le faire pour de bon, si j'ose dire", a déclaré la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). "En d'autres termes, ne pas essayer pour voir puis devoir revenir en arrière."

"Le FMI pense qu'il est préférable de s'assurer que les indicateurs économiques sont absolument confirmés, qu'il n'y a aucune incertitude, ni sur le front de la stabilité des prix, ni sur le front de l'emploi et du chômage, avant qu'elle prenne effectivement cette initiative", a poursuivi Christine Lagarde.

"Et cela nécessiterait d'être sur la vague, plutôt que nécessairement devant la vague ou en fait derrière la vague."

La Fed pourrait relever ses taux pour la première fois en près de 10 ans lors de la prochaine réunion de son comité de politique monétaire les 16 et 17 septembre. Les observateurs parient toutefois désormais davantage sur une décision en octobre ou en décembre après les troubles survenus depuis mi-août sur les marchés financiers à travers le monde en raison des inquiétudes suscitées par le ralentissement de l'économie chinoise. (Jan Strupczewski et Randall Palmer; Bertrand Boucey pour le service français)