LEAD 1-Les aéroports de Nice et Lyon aiguisent les appétits-sources

lundi 7 septembre 2015 18h59
 

par Freya Berry et Emiliano Mellino

LONDRES, 7 septembre (Reuters) - De nombreux investisseurs, français comme étrangers, se préparent à participer à la privatisation des aéroports régionaux de Nice-Côte d'Azur et de Lyon-Saint Exupéry, ont dit à Reuters des sources proches du dossier.

Comme le prévoit la loi Macron pour la croissance et l'activité, promulguée début août, le gouvernement va mettre en vente les participations de 60% qu'il détient au capital de chacun des deux aéroports.

Ces deux nouvelles privatisations interviennent après la cession, en fin d'année dernière et pour 308 millions d'euros, de 49,9% du capital de l'aéroport de Toulouse-Blagnac au consortium chinois Symbiose dont la candidature avait provoqué une vive polémique parmi les élus locaux. et

Avec ses 11,7 millions de passagers l'an dernier, l'aéroport de Nice, premier aéroport régional français, est le plus convoité par les repreneurs potentiels. Selon des sources proches du dossier, il pourrait être valorisé à environ 1,5 milliard d'euros.

Ces mêmes sources estiment que la valorisation de Lyon-Saint Exupéry, le deuxième aéroport régional avec 8,5 millions de passagers, pourrait quant à elle atteindre quelque 900 millions d'euros.

A ces niveaux de valorisation, les repreneurs potentiels devront débourser au moins 900 millions d'euros pour prendre le contrôle de l'aéroport de Nice et quelque 540 millions pour celui de Lyon.

Selon des sources, les ventes des 60% de Nice-Côté d'Azur et de Lyon Saint-Exupéry devraient être finalisées début 2016.

Ces sources s'attendent aussi à ce que les cahiers des charges accompagnant les appels d'offres exigent explicitement des candidats qu'ils aient de solides expériences ou expertises dans le secteur aéroportuaires.   Suite...