Pour Lacker (Fed), la Fed ne doit pas tarder à relever ses taux

vendredi 4 septembre 2015 14h25
 

RICHMOND, Virginie, 4 septembre (Reuters) - Jeffrey Lacker, l'un des principaux responsables de la Réserve fédérale américaine, a déclaré vendredi que l'amélioration déjà constatée du marché américain du travail était suffisante pour justifier une prochaine augmentation des taux d'intérêt.

Le président de la Fed de Richmond, qui a plaidé dès juin en faveur d'un relèvement des taux et votera lors de la réunion de politique monétaire des 16 et 17 septembre, a estimé que l'économie des Etats-Unis n'avait plus besoin de taux quasi-nuls.

"Il est temps d'aligner notre politique monétaire sur les progrès importants que nous avons réalisés", a-t-il dit dans un discours intitulé "Les arguments contre un nouveau report".

Il a prononcé ce discours quelques minutes avant la publication des chiffres officiels de l'emploi en août, qui devrait confirmer la tendance à l'amélioration observée depuis plusieurs mois.

Pour Jeffrey Lacker, cette tendance est désormais suffisamment solide pour justifier une hausse de taux, quand bien même le marché du travail viendrait à décevoir.

"Il est peu probable qu'un accès de faiblesse sur un mois donné altère de manière importante la situation générale du marché du travail ou, de ce point de vue, les perspectives de la politique monétaire", a-t-il dit.

Il a ajouté que la nette remontée de la consommation des ménages constituait l'élément le plus important en faveur d'une remontée des taux et que certains facteurs suggéraient déjà une prochaine accélération des salaires.

"Depuis un an environ, les informations sur la difficulté à trouver et à recruter des travailleurs qualifiés sont devenues nettement plus nombreuses et persistantes", a-t-il dit à propos des indicateurs de sa région.

Il a ajouté que les débats sur la situation économique devaient prendre en compte la volatilité récente des marchés financiers.

(Jason Lange; Marc Angrand pour le service français)