L'Italie songe à faire renflouer 3 banques par les autres-source

vendredi 4 septembre 2015 14h12
 

ROME, 4 septembre (Reuters) - Le gouvernement italien envisage de recapitaliser trois petites banques actuellement sous tutelle des pouvoirs publics par le biais du fonds de garantie des dépôts alimenté par l'ensemble des établissements financiers du pays, a-t-on appris vendredi de source financière.

La source a expliqué que le montant de l'opération n'avait pas encore été déterminé mais une autre source proche du dossier et les données disponibles sur les établissements concernés suggèrent qu'il pourrait dépasser 1,4 milliard d'euros.

Les détenteurs de dette subordonnée émise par les trois banques à renflouer pourraient être mis à contribution par le biais d'une conversion de leur dette en actions, a ajouté la source financière.

Les trois banques sont Cassa di Risparmio di Ferrara (Carife), Banca Marche et Banca Popolare dell'Etruria e del Lazio. Elles ont été placées sous administration spéciale par la Banque d'Italie en raison d'une insuffisance importante de fonds propres.

L'assemblée générale de Carife a approuvé en juillet le principe d'une augmentation de capital de 300 millions d'euros réservée au Fondo Interbancario, le fonds de garantie des dépôts financé par l'ensemble des banques du pays.

La source financière a expliqué que le Fondo Interbancario envisageait d'entrer au capital de Banca Marche et de Popolare dell'Etruria.

Banca Marche a besoin d'environ un milliard d'euros de capitaux frais, a dit une source proche du dossier. Selon plusieurs médias, les besoins de Popolare dell'Etruria pourraient s'élever à 500 millions.

(Giselda Vagnoni; Marc Angrand pour le service français)