4 septembre 2015 / 10:12 / il y a 2 ans

BOURSE-Rumeurs d'avertissement et Goldman Sachs pèsent sur le luxe

PARIS, 4 septembre (Reuters) - Les valeurs du secteur du luxe pâtissent vendredi en fin de matinée en Bourse de rumeurs anticipant des avertissements sur résultats de la part de ces groupes à cause des craintes entourant l'économie chinoise ainsi que d'un abaissement de recommandation sur Kering par Goldman Sachs.

A 11h51, Kering (-4,07% à 144,85 euros) accuse la plus forte baisse du CAC 40 (-1,73%) devant L'Oréal (-3,15% à 146,15 euros). LVMH perd 2,1% et Hermès 3,59% quand Swatch lâche 0,9% et Richemont 1,93%.

L'indice Stoxx 600 abandonne 1,67% au même instant.

"Il y a une rumeur selon laquelle, L'Oréal a lancé un avertissement sur la croissance de son chiffre d'affaires lors de road shows à Londres et Paris à cause de la Chine", explique un trader en poste à Paris.

"Le marché est très préoccupé par la Chine et l'activité là-bas. Le moindre commentaire sur le sujet est amplifié et extrapolé", ajoute l'opérateur parisien.

Contacté par Reuters, L'Oréal a indiqué avoir abaissé sa perspective de marché et non celle de son chiffre d'affaires pour cette année.

"Il n'y pas eu d'avertissement sur le chiffre d'affaires. Nous avons simplement indiqué que la croissance du marché sur 2015 devrait être de l'ordre de 3,5% au lieu de 3,5 à 4%", a déclaré à Reuters une porte-parole du géant français des cosmétiques.

Selon d'autres traders, la rumeur de l'annonce de prochains avertissements sur résultats ne se limite pas à L'Oréal mais concerne tout le secteur du luxe et s'est amplifiée depuis cet été et les craintes persistantes autour de la situation économique en Chine.

Les Chinois sont les principaux clients sur le marché mondial du luxe.

Dans une note publiée le mois dernier par Crédit suisse sur les entreprises européennes les plus exposées à la Chine en termes de ventes, il ressort que le secteur du luxe est particulièrement dépendant de la Chine avec Swatch Group (46% des ventes), Richemont (33%), Prada (31%), Hermès (28%), LVMH (27%) ou encore Kering (26%).

Graphique des actions du secteur du luxe comparées à la croissance chinoise:

bit.ly/1XoDz58

A ces rumeurs s'ajoute une note de Goldman Sachs, qui a abaissé sa recommandation sur Kering de "neutre" à "vendre", le broker estimant que les attentes du consensus sur le redressement du chiffre d'affaires et de la marge seront difficiles à atteindre et que la stratégie mise en place mettra du temps à se répercuter significativement sur les résultats.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipe pour cette année une croissance de 12,4% du chiffre d'affaires pour L'Oréal et une progression de 14,2% pour Kering. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below