Rafale-La France très optimiste en Malaisie et en Inde-source

mercredi 2 septembre 2015 18h51
 

PARIS, 2 septembre (Reuters) - La France est très optimiste concernant la vente du Rafale en Malaisie et en Inde, a déclaré mercredi une source au fait des négociations, ajoutant que les discussions pourraient déboucher rapidement.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a remis mardi à Kuala Lumpur une proposition pour la vente de 18 avions de combat construits par Dassault Aviation à la Malaisie, confrontée aux ambitions maritimes de la Chine.

Kuala Lumpur, qui souhaite renouveler sa flotte constituée pour l'instant de MiG-29 russes, a également étudié le F/A-18 de l'américain <Boeing BA.N>, le Gripen du suédois Saab et l'Eurofighter Typhoon, produit en coentreprise par Airbus Group, Finmeccanica et BAE Systems.

"On a le net sentiment d'une préférence (pour le Rafale), ne serait-ce que parce que la Malaisie n'a pas fait le même type d'annonces pour les autres avions considérés", a déclaré la source au fait des discussions. "On ne peut pas exclure que cela aille assez vite."

Une décision malaisienne était initialement attendue avant la fin de l'année. Mais des experts du secteur aéronautique ont prévenu que les difficultés budgétaires liées à la chute des prix du pétrole et des matières premières pourraient retarder le processus.

Le ministre français de la Défense a repoussé mardi à la dernière minute un crochet envisagé en Inde ce mercredi à son retour de Malaisie, en l'absence d'avancées décisives sur les négociations pour un contrat de 36 Rafale démarrées début mai avec New Delhi.

Le comité d'approvisionnement militaire (Defence Acquisition Council) a donné mardi soir son feu vert à la poursuite des discussions sur l'achat des 36 Rafale, qui doit être encore validée par d'autres instances gouvernementales avant de pouvoir être signée avec la France.

Cette décision était anticipée lors d'une réunion qui a eu lieu vendredi dernier, en prélude à la signature d'un accord espérée ce mercredi en présence de Jean-Yves Le Drian.

"On a passé une étape importante. On s'attend à ce que les choses puissent aller relativement rapidement dans les semaines qui viennent", a toutefois déclaré la source.   Suite...