Wall Street ouvre en hausse avec les chiffres de l'emploi privé

mercredi 2 septembre 2015 15h51
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 2 septembre (Reuters) - Les marchés américains ont ouvert mercredi dans le vert avec l'apaisement des craintes sur la situation de la Chine, tandis que l'annonce de créations d'emplois inférieures aux attentes dans le secteur privé en août aux Etats-Unis a conforté l'hypothèse selon laquelle la Réserve fédérale ne relèvera pas ses taux dès ce mois-ci.

Une quinzaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 179,62 points, soit 1,12%, à 16.237,97 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 1,02% à 1.933,32 points et le Nasdaq Composite prend 1,09% à 4.686,86 points.

Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 190.000 emplois en août, selon l'enquête mensuelle du cabinet spécialisé ADP publiée mercredi, soit un peu moins que prévu.

Les investisseurs, qui seront attentifs aux chiffres des commandes à l'industrie pour le mois de juillet annoncés à 14h00 GMT, attendent surtout désormais les chiffres officiels de l'emploi au mois d'août. Publiés vendredi, ces données pourraient peser lourd dans le débat sur l'évolution de la politique monétaire de la Fed.

L'hypothèse d'un resserrement de la politique monétaire américaine dès sa prochaine réunion, les 16 et 17 septembre prochains, a déjà été mise à mal par les récentes turbulences sur les marchés financiers.

Aux valeurs, le constructeur de poids lourds et de moteurs Navistar évolue à l'inverse de la tendance après avoir annoncé une douzième perte trimestrielle consécutive et évoqué de potentielles poursuites par la Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité boursière américaine. Le titre perd près de 7%.

Au lendemain de l'annonce d'un résultat concluant dans un essai clinique concernant un traitement expérimental de l'ostéoporose, Amgen voit son titre progresser de 1,2%. Le romosozumab, développé conjointement avec le laboratoire belge UCB, s'est avéré plus efficace qu'un autre traitement déjà sur le marché, le teriparatide d'Eli Lilly , dont l'action grappille de 0,7%.

Après avoir livré une prévision de chiffre d'affaires du troisième trimestre nettement inférieure aux attentes, le fabricant de puces Ambarella voit son titre plonger de plus de 12% et entraîne dans son sillage son principal client, le fabricant de caméras portables GoPro, qui chute de 8%. (Tanya Agrawal; Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey)