GVC n'exclut pas de lancer une OPA hostile sur Bwin

mercredi 2 septembre 2015 07h58
 

LONDRES, 2 septembre (Reuters) - Le groupe britannique de paris en ligne GVC Holdings a déclaré qu'il pourrait lancer une offre d'achat hostile sur Bwin.party Digital Entertainment, enjeu d'une bataille de plus d'un milliard de livres (1,36 milliard d'euros), si le conseil d'administration de ce dernier cédait aux avances de 888 Holdings, rapporte mercredi le Times.

Le conseil d'administration de GVC n'est "pas disposé à battre en retraite" a déclaré au quotidien le président du groupe, Lee Feldman.

"Nous ne jugeons pas (une offre hostile) nécessaire pour l'instant puisque nous proposons un prix plus élevé et que nous avons de meilleures références opérationnelles. Ceci dit, nous pensons que GVC devrait posséder cet actif et nous n'excluons aucune stratégie", a-t-il ajouté.

888 Holdings a soumis mardi une nouvelle proposition de rachat à Bwin pour tenter de barrer la route à GVC. Bwin, en vente depuis novembre, n'a pas dévoilé les modalités de cette nouvelle offre, disant simplement qu'il l'étudierait en même temps que celle de GVC.

En juillet, Bwin avait accepté une offre de 888 le valorisant 900 millions de livres et payable en numéraire et en titres, la préférant à un montage mieux valorisé mais plus complexe de GVC.

Ce dernier, qui possède la marque Sportingbet, a ensuite amélioré son offre, portée à 1,06 milliard de livres environ.

Reuters n'a pu joindre dans l'immédiat les sociétés concernées pour obtenir des commentaires sur les informations du Times. (thetim.es/1hSLo2W)

(Parikshit Mishra; Marc Angrand pour le service français)