LEAD 1-La Bourse de Tokyo finit en forte baisse de 3,8%

mardi 1 septembre 2015 08h33
 

TOKYO, 1er septembre (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse de 3,8% mardi, accélérant son recul en fin de séance en réaction à des statistiques chinoises qui alimentent les inquiétudes sur le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

L'indice Nikkei a perdu 724,79 points, soit 3,84%, à 18.165,69 points et le Topix, plus large, a lâché 58,94 points (3,83%) à 1.478,11.

Les deux indices ont terminé à leur plus bas niveau du jour pour cette première séance du mois de septembre, après un mois d'août marqué par une chute de 8,2%, plus forte baisse mensuelle du Nikkei depuis janvier 2014.

Selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Caixin/Markit auprès des directeurs d'achats, la contraction de l'activité du secteur manufacturier chinois s'est accélérée en août à son rythme le plus important depuis six ans et demi. Les indices PMI officiels manufacturier et des services se sont également inscrits en recul le mois dernier, confirmant le coup de frein de la Chine.

"Le marché reste un peu abasourdi après la volatilité qu'on a observée (le mois dernier) et l'approche d'événements pouvant de nouveau générer de la volatilité rend les gens très nerveux", commente Stefan Worrall, chez Crédit Suisse à Tokyo.

"La Chine reste une source d'inquiétude et on a aussi eu des chiffres en baisse pour l'investissement au Japon. Mais l'attention se focalise avant tout sur les taux d'intérêt américains", ajoute-t-il.

La prudence restera de mise jusqu'à vendredi et la publication des chiffres des créations d'emplois aux Etats-Unis, qui seront déterminants pour les anticipations de hausse des taux de la Réserve fédérale.

Au Japon, l'investissement des entreprises a augmenté de 5,6% sur le trimestre avril-juin, moins que la hausse de 7,3% enregistrée au premier trimestre, selon des données publiées par le gouvernement. Hors logiciels, les investissements ont même baissé de 2,7% par rapport au premier trimestre, leur plus fort recul depuis trois ans, après un bond de 6,0% sur les trois premiers mois de l'année.

Sur le front des valeurs, TDK a chuté de 6,89% après un déclassement de Morgan Stanley, qui est passé de "surpondérer" à "pondération en ligne" sur la valeur et a réduit son opinion sur l'ensemble du secteur des composants électriques.

Toshiba a chuté de 5,34% au lendemain de l'annonce de la découverte de nouvelles irrégularités comptables qui l'obligent à reporter encore la publication de ses résultats annuels.

Le secteur automobile a pâti du mauvais indicateur chinois, à l'image de Nissan en baisse de 4,01% et de Honda qui a perdu 3,78%. Les sociétés de courtage ont également été vendues, Daiwa Securities cédant 3,12% et Nomura Holdings 2,98%. (Ayai Tomisawa, Véronique Tison pour le service français)