Australie-La RBA laisse ses taux inchangés avant le PIB

mardi 1 septembre 2015 07h34
 

SYDNEY, 1er septembre (Reuters) - La banque centrale australienne a laissé ses taux directeurs inchangés mardi, comme attendu, avant la publication des chiffres du produit intérieur brut (PIB) qui devraient confirmer le ralentissement de la croissance au deuxième trimestre.

Le principal taux directeur reste au plus bas record de 2,0%, son niveau depuis mai, a annoncé la Reserve Bank of Australia (RBA) en disant son intention de surveiller les indicateurs économiques à venir pour évaluer l'impact des assouplissements passés.

"En Australie, la plupart des informations disponibles suggèrent la poursuite d'une expansion modérée de l'économie", a-t-elle précisé dans son bref communiqué de politique monétaire.

Le dollar australien a peu réagi, se maintenant au-dessus des 71 cents US, non loin du plus bas de six ans et demi établi récemment à $0,7044.

La RBA a semblé à l'aise avec le niveau de la devise, réitérant qu'elle "s'ajuste à la baisse considérable des prix des matières premières."

La banque centrale a pris note sans autre commentaire de la récente volatilité sur les marchés mondiaux déclenché par des "développements en Chine".

"La principale surprise est le peu de référence fait à toute la volatilité qu'on a pu observer sur les marchés financiers ces dernières semaines et aux inquiétudes croissantes sur la Chine", commente Shane Oliver, chef économiste chez AMP Capital Investors.

La décision de politique monétaire a été annoncée quelques heures avant la publication des chiffres de la croissance du deuxième trimestre, qui devrait avoir pâti d'un ralentissement des exportations.

Les économistes prévoient en moyenne une hausse de 0,4% du PIB sur le trimestre, qui porterait le taux de croissance à 2,2% sur un an, son rythme le plus faible depuis le troisième trimestre 2013, contre 2,3% en janvier-mars.

La RBA prévoit une croissance comprise entre 2 et 3% sur l'exercice clos en juin 2016. (Ian Chua, Véronique Tison pour le service français)