RPT--Fed-Un relèvement des taux en septembre dépendra des marchés

samedi 29 août 2015 00h59
 

(Répétition du titre)

par Jonathan Spicer et Howard Schneider

JACKSON HOLE, Wyoming, 29 août (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a laissé vendredi la porte ouverte à un relèvement des taux d'intérêt dès septembre, même si plusieurs responsables de la Fed ont reconnu que les turbulences sur les marchés financiers, si elles se prolongeaient, pourraient retarder le resserrement de sa politique monétaire.

Certains membres de la Fed, dont le vice-président Stanley Fischer, ont déclaré, à l'occasion du symposium économique de Jackson Hole (Wyoming) auquel participent de nombreux responsables de banques centrales du monde entier, que la récente volatilité des marchés pourrait rapidement retomber et ouvrir la voie à la première hausse de taux en près de dix ans.

Alors que la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la Fed aura lieu les 16 et 17 septembre, au moins cinq de ses membres ont jugé qu'il était trop tôt pour savoir s'il serait trop risqué de relever les taux dans le contexte de ralentissement en Chine, de hausse du dollar et de chute des cours de matières premières qui ont secoué les marchés.

"Il est trop tôt pour se prononcer", a dit le vice-président de la Fed Stanley Fisher à la chaîne de télévision CNBC. "Nous continuons de surveiller l'évolution de la situation. Je ne veux donc pas me précipiter et me décider maintenant sur ce qu'il faut en conclure: plus urgent, moins urgent, etc."

Comme d'autres membres de la banque, son vice-président a reconnu que l'accès de faiblesse des marchés cette semaine influerait sur le calendrier de la hausse des taux qui, jusqu'à tout récemment, paraissait probable pour le mois de septembre.

La forte volatilité des marchés financiers ces derniers jours a semé le doute sur le calendrier possible du resserrement de la politique monétaire de la Fed, notamment après les propos de William Dudley, un proche conseiller de la présidente de l'institution, Janet Yellen, jugeant une hausse de taux en septembre moins urgente qu'auparavant.

  Suite...