August 27, 2015 / 2:17 PM / 2 years ago

LEAD 2-Accord sur une restructuration partielle de la dette ukrainienne

3 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec réaction russe §9-12)

KIEV, 27 août (Reuters) - La ministre ukrainienne des Finances, Natallia Iaresko, a annoncé que son pays avait conclu avec un groupe de créanciers un accord "gagnant-gagnant" sur une restructuration portant sur 18 milliards de dollars de dettes.

Cet accord met fin à plus de cinq mois de négociations parfois âpres, destinées à combler un trou de 15 milliards de dollars dans les finances ukrainiennes, qui pâtissent des combats dans l'Est, coeur industriel du pays.

L'accord est conforme à l'ensemble des objectifs fixés par le plan d'aide du Fonds monétaire international (FMI), a dit la ministre.

Les créanciers, emmenés par Franklin Templeton et par d'autres gestionnaires d'actifs, ont accepté une légère hausse du coupon des obligations à 7,75% et allongé chaque maturité de quatre ans. L'accord doit toutefois encore être approuvé hors du groupe.

"Tout le monde s'en sort bien dans cet accord. Il n'y a pas une partie gagnante, c'est une situation gagnant-gagnant. Tout le monde va de l'avant sans faire courir de risque à la valeur des obligations", a déclaré Natallia Iaresko.

Dans la foulée de l'annonce de cet accord, le cours de l'obligation souveraine ukrainienne libellée en dollars s'envolait sur le marché de la dette tandis le coût de son assurance diminuait.

Reste encore à savoir si tous les créanciers accepteront de s'aligner sur l'accord annoncé jeudi.

Le communiqué commun appelle les autres détenteurs d'obligations ukrainiennes à approuver l'accord et presse la communauté internationale d'apporter un soutien à l'Ukraine sous la forme de garanties.

A Moscou, le ministre russe des Finances, Anton Silouanov, a déclaré que son pays n'était pas partie prenante de l'accord. L'Ukraine doit à la Russie trois milliards de dollars en obligations, qui doivent être intégralement remboursés en décembre.

"Nous avons toujours insisté et nous continuons de demander à l'Ukraine une application intégrale des termes de l'obligation", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision d'Etat Rossiya 1.

"Nous insistons pour un remboursement intégral en décembre, de trois milliards de dollars, intérêts compris."

La dette ukrainienne, a-t-il ajouté, n'est pas une dette commerciale. "La question de la gestion de la dette des créanciers officiels, de pays comme la Russie, doit être considérée séparément (de la dette commerciale), a-t-il dit. (Alessandra Prentice et Natalia Zinets; Eric Faye pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below