Brésil-Rousseff doit s'expliquer sur les comptes publics

mercredi 26 août 2015 21h46
 

BRASILIA, 26 août (Reuters) - La principale juridiction brésilienne des comptes publics a donné mercredi 15 jours à la présidente Dilma Rousseff pour qu'elle réponde à des accusations de falsification des comptes publics destinée à camoufler la détérioration des finances du pays.

C'est la deuxième fois qu'un tel délai est accordé à la chef d'Etat brésilienne par les magistrats de la Cour des comptes (TCU).

Selon un procureur de la TCU, Dilma Rousseff a fait décaler l'année dernière le versement de 40 milliards de réais (10,15 milliards d'euros) de prestations sociales afin d'améliorer artificiellement les comptes publics.

Cette procédure est susceptible de servir d'argument juridique à la procédure de destitution que l'opposition veut lancer à l'encontre de Dilma Rousseff. (Alonso Soto,; Nicolas Delame pour le service français)