LEAD 3-Les taliban s'emparent d'un district du Sud afghan

mercredi 26 août 2015 18h48
 

(actualisé avec nationalité des deux soldats tués)

LASHKAR GAH, Afghanistan, 26 août (Reuters) - Les taliban afghan se sont emparés du district de Musa Qala, dans la province méridionale d'Helmand, malgré les bombardements américains, et deux militaires américains ont été tués par des hommes portant des uniformes afghans dans le même secteur.

Musa Qala est tombé au terme d'une offensive de plusieurs jours qui s'est achevée avec la prise de postes de police et de l'armée afghanes. Samedi, l'armée américaine avait mené trois raids aériens qui ont fait une quarantaine de morts dans les rangs de la milice islamiste, sans mettre fin aux combats.

"Nous avons quitté le district, tôt ce matin, parce que les taliban attaquaient de tous les côtés. Nous demandions des renforts depuis plusieurs jours, mais rien n'est arrivé et voilà ce qui s'est passé", a déploré Mohammad Sharif, gouverneur du district, joint au téléphone par Reuters.

Les taliban, qui mènent leur première offensive estivale depuis le retrait des unités combattantes des forces étrangères, ont gagné du terrain sur plusieurs fronts mais peinent à conserver leurs positions quant les forces gouvernementales passent à la contre-attaque.

Musa Qala et le district voisin de Nawzad, tombé récemment entre leurs mains, ont été le théâtre de batailles parmi les plus meurtrières après l'intervention étrangère de 2001, qui a mis fin au régime des taliban. L'armée britannique, qui commandait le secteur jusqu'au retrait de l'an dernier, y a perdu plus de 400 hommes.

Par ailleurs, deux hommes portant des uniformes de l'armée afghane ont ouvert le feu dans l'ancienne base britannique de Camp Bastion, tuant deux soldats américains, avant d'être abattus à leur tour.

Les assaillants, a déclaré le porte-parole du Pentagone Jeff Davis sans donner d'autres précisions, ont ouvert le feu sur le véhicule à bord duquel les Américains circulaient.

Il s'agit depuis le début de l'année du deuxième incident de ce genre impliquant des militaires afghans ou des personnes portant l'uniforme afghan. L'attaque de Camp Bastion n'a pas été revendiquée pour le moment. (Mohammad Stanekzai et Hamid Shalizi; Pierre Sérisier, Jean-Philippe Lefief et Eric Faye pour le service français)