BOURSE-Edenred chute, Morgan Stanley tire la sonnette d'alarme

mercredi 26 août 2015 11h02
 

PARIS, 26 août (Reuters) - L'action Edenred accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 mercredi matin à la Bourse de Paris alors que Morgan Stanley évoque dans une note des risques sur le dividende du groupe du fait d'un encours de services prépayés dont une partie ne serait pas financée.

Le titre Edenred, dégradé la veille par Citi, perd 6,13% à 18,315 euros à 10h56 après avoir touché un plus bas de 4 ans à 17,60 euros, dans des volumes qui représentent près de 1,5 fois ceux réalisés en moyenne par la valeur en une séance complète ces trois derniers mois sur Euronext.

Dans le même temps, le SBF 120 cède 1,4%.

Morgan Stanley, qui réitère son conseil de sous-pondérer Edenred et a ramené son objectif de cours de 22 à 15 euros, écrit que le spécialiste des services prépayés aux entreprises est confronté à des vents défavorables sur le change et à la détérioration de la situation au Brésil.

Le broker note que fin 2014, l'encours des services prépayés atteignait 3,6 milliards d'euros et le cash disponible 1,9 milliard d'euros. En tenant compte d'un milliard d'euros de chèques ou bons d'échange à encaisser, Morgan Stanley estime qu'il reste 700 millions à financer.

L'intermédiaire ajoute que la nouvelle réglementation brésilienne sur la trésorerie aura pour effet d'accroître la dette nette du groupe et souligne qu'avec une valorisation (P/E) de 20 fois le bénéfice par action 2016 estimé, Edenred est trop cher.

Mardi, Citigroup s'était déjà interrogé sur la croissance du groupe en Amérique latine. Il avait abaissé sa recommandation sur Edenred d'acheter à vendre et ramené son objectif de cours sur le titre de 25 à 15 euros.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)