BOURSE-Adocia bondit, étude sur une nouvelle concentration du Lispro

mardi 25 août 2015 10h37
 

PARIS, 25 août (Reuters) - L'action Adocia signe mardi matin la plus forte hausse de l'indice SBF 120 à la Bourse de Paris, après que la société de biotechnologie a annoncé le lancement d'une étude clinique sur une formulation à haute concentration de l'insuline ultra-rapide BioChaperone Lispro.

A 10h12, le titre progresse de 8,43% à 79,86 euros dans des volumes représentant 75% de ceux réalisés en moyenne par la valeur en une séance complète ces trois derniers mois sur Euronext. Dans le même temps, l'indice SBF 120 rebondit de 2,95% après le coup de tabac subi la veille par les marchés d'actions mondiaux.

Adocia a précisé lundi dans un communiqué que la formulation U200 de BioChaperone Lispro, l'insuline ultra-rapide qu'il développe en partenariat avec le laboratoire américain Eli Lilly , était deux fois plus concentrée que la formulation U100 de concentration standard.

L'étude clinique de phase I, réalisée sur des volontaires sains, est conçue pour évaluer le potentiel de bioéquivalence des formulations U100 et U200 de BioChaperone Lispro, indique la société, alors que la tendance va vers des produits d'insuline à concentration plus élevée pour "satisfaire le besoin de réduction des volumes d'injection" et "augmenter l'autonomie des patients sous pompe à insuline".

"C'est une étude importante. Si elle est positive, ça permettrait de gagner du temps. Si Adocia arrive à démontrer qu'il y a une bioéquivalence entre U100 et U200, ils auront potentiellement la meilleure insuline ultra-rapide de nouvelle génération ", analyse Eric Le Berrigaud, associé gérant chez Bryan Garnier.

"Adocia ne rattrapera pas son retard sur Novo a 18/24 mois d'avance sur l'insuline, mais ils pourraient se positionner sur une forme plus concentrée, clef pour le marché des pompes à insuline. C'est un enjeu stratégique majeur", ajoute-t-il.

Le marché mondial de l'insuline, qui pèse quelque 23 milliards de dollars, est dominé par le danois Novo Nordisk , le français Sanofi et l'américain Eli Lilly.

Le titre Adocia, qui a bondi depuis l'annonce en décembre 2014 (+170,37% à la clôture lundi) de l'alliance avec Eli Lilly pour codévelopper BioChaperone Lispro, est porté par l'optimisme de plusieurs analystes qui considèrent que la société a une position stratégique dans le traitement du diabète.

Adocia a fait état en juillet d'un bénéfice net semestriel de 6,7 millions d'euros, contre une perte de 5,5 millions un an auparavant, et d'une trésorerie de 72,8 millions d'euros, renforcée par un placement privé de 32 millions effectué auprès d'investisseurs institutionnels spécialisés dans le domaine de la santé.   Suite...