August 24, 2015 / 2:25 PM / 2 years ago

LEAD 1-Merkel dénonce les manifestations contre les réfugiés

4 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec réaction de Merkel, Gabriel, précisions)

par Josie Le Blond

HEIDENAU, Allemagne, 24 août (Reuters) - La chancelière Angela Merkel a condamné lundi les violentes manifestations de militants d'extrême droite ce week-end près d'un centre d'accueil pour réfugiés à Heidenau, dans l'est de l'Allemagne, et a dénoncé un "écoeurant message de haine".

Une trentaine de policiers ont été blessés dans les affrontements entre vendredi et dimanche à Heidenau, près de Dresde, où plusieurs centaines de manifestants, certains ivres, ont lancé des bouteilles et des pétards sur les forces de l'ordre.

L'Allemagne s'attend à accueillir quelque 800.000 demandeurs d'asile cette année. Des incendies criminels ont visé des centres d'accueil mais les incidents de Heidenau sont les plus graves de ces derniers mois.

Le vice-chancelier et ministre de l'Economie Sigmar Gabriel s'est rendu lundi dans cette petite ville saxonne de 16.000 habitants, où il s'est entretenu avec le maire et des habitants.

"Il y a beaucoup de gens qui craignent de voir leur vie changer à cause des réfugiés, notamment en matière de sécurité", a-t-il dit. "Mais il doit être clair que nous ne céderons pas d'un millimètre devant ces foules d'extrême droite. Ce sont des gens qui n'ont rien à voir avec l'Allemagne, ce n'est pas l'Allemagne que nous voulons", a ajouté le dirigeant social-démocrate.

Angela Merkel, par la voix de son porte-parole Steffen Seibert, a jugé "écoeurante" la façon dont les néo-nazis et les extrémistes de droite cherchaient à répandre leur "message de haine" près du centre d'accueil de Heidenau, où 250 réfugiés sont arrivés vendredi soir.

"La chancelière et le gouvernement dans son entier condamnent de la manière la plus ferme possible la violence et l'atmosphère d'agressivité envers les étrangers", a dit Seibert.

Heidenau est située dans une circonscription où le Parti national démocrate (NPD) d'extrême droite a recueilli 8,7% des voix l'an dernier lors des élections régionales.

"Nazis"

Le maire Jürgen Opitz, membre de l'Union chrétienne démocrate (CDU) de Merkel, a affirmé que les manifestants étaient des extrémistes de droite de la ville et des "touristes nazis" venus d'autres parties de la Saxe, décidés à créer le chaos autour des centres d'accueil.

Le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a condamné dimanche les attaques visant les réfugiés. "Dans le même temps où nous voyons une vague de gens qui souhaitent aider (des réfugiés), nous voyons aussi une vague de haine, d'insultes et de violences visant des demandeurs d'asile", a-t-il dit au quotidien Bild am Sonntag. "C'est obscène et indigne de notre pays", a-t-il ajouté, promettant que les auteurs de ces actes tomberaient sous le coup de la loi.

Tandis que les guerres en Syrie et en Irak ou le conflit en Afghanistan jettent des milliers de personnes sur les routes de la migration tenues par des réseaux de passeurs, l'Allemagne, où le régime du droit d'asile est relativement libéral, s'attend cette année à ce que le nombre de réfugiés et de demandeurs d'asile et de réfugiés atteigne le niveau record de 800.000 personnes, quatre fois plus qu'en 2014. (voir )

Pour Angela Merkel, la question des migrations va davantage occuper l'Union européenne que la crise économique ou la Grèce. Elle doit aborder le dossier ce lundi soir à Berlin avec le président français François Hollande. (voir )

En déplacement dimanche à Prague, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a précisé que la chancelière et le président français aborderaient notamment la question d'une répartition des migrants entre les pays membres de l'Union européenne.

Les Vingt-Huit ont rejeté en juin une proposition du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker établissant des quotas obligatoires pour l'accueil de dizaines de milliers de migrants qui ont trouvé refuge en Italie et en Grèce. (Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below