Wall Street ouvre en repli, regain d'inquiétude sur la Chine

vendredi 21 août 2015 15h37
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 21 août (Reuters) - Les marchés américains ont ouvert vendredi en nette baisse, l'accentuation de la contraction de l'activité manufacturière en Chine ajoutant aux inquiétudes des investisseurs sur la croissance mondiale.

Dernier en date d'une série d'indicateurs macroéconomiques décevants, l'indice PMI manufacturier "flash" publié vendredi suggère que l'activité manufacturière en Chine a connu en août sa plus forte contraction depuis la crise financière et conforte les craintes d'un atterrissage brutal de l'économie chinoise.

Cette annonce a fait chuter les marchés financiers à travers le monde, qui avaient déjà accusé le coup de l'effondrement des Bourses chinoises au début de l'été et de la dévaluation surprise du yuan le 11 août.

"Je pense que cette volatilité devrait persister au moins jusqu'à la fin de l'année", observe Nigel Green, directeur général de deVere Group.

Il ajoute toutefois que "pour la plupart des investisseurs à long terme, les craintes d'une apocalypse financière à courte échéance sont exagérées".

Cinq minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 163,22 points, soit 0,96%, à 16.827,47 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,97% à 2.015,97 points et le Nasdaq Composite cède 1,64% à 4.797,72 points.

La Bourse de New York avait déjà perdu plus de 2% jeudi, passant en territoire négatif sur l'année 2015.

Aux valeurs, Apple, pénalisé par son exposition à la Chine, accentue ses pertes des derniers jours et cède encore 2%.

Au lendemain d'une chute de 6% après un abaissement de recommandation de Bernstein, Disney abandonne encore 3,5%, Cowen and Company ayant à son tour abaissé son objectif de cours sur le titre.

Dans le même secteur des médias et du divertissement, Time Warner et Netflix restent également sur une trajectoire baissière, reculant respectivement de 1% et 6%. (Tanya Agrawal; Myriam Rivet pour le service français, édité par Marc Angrand)