USA-Sixième mois consécutif de hausse des prix à la consommation

mercredi 19 août 2015 15h16
 

WASHINGTON, 19 août (Reuters) - Les prix à la consommation ont légèrement progressé en juillet aux Etats-Unis sous l'effet d'une augmentation minime des prix alimentaires et à la pompe, mais la nette hausse des coûts du logement suggère une stabilisation des pressions inflationnistes à même de conforter les anticipations d'un resserrement de la politique monétaire.

Le département du Travail a annoncé mercredi que son indice des prix à la consommation (CPI) avait augmenté de 0,1% le mois dernier, après une hausse de 0,3% en juin. Il s'agit de sa sixième progression mensuelle consécutive.

Sur un an, le CPI affiche une hausse de 0,2% en juillet, son deuxième mois de progression en rythme annuel après une phase d'inflation en territoire négatif entamée en janvier avec le recul des cours du pétrole.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 0,2% à la fois sur un mois et sur un an.

Le reflux des pressions déflationnistes, combiné au raffermissement du marché du travail et à la consolidation du secteur immobilier, pourrait rassurer la Réserve fédérale sur un redressement progressif de l'inflation vers son objectif de 2%.

Les investisseurs s'attendent à ce que la Fed relève ses taux d'intérêt d'ici la fin de l'année. Les anticipations d'une hausse des taux dès septembre sont largement partagées, mais le relèvement devrait être progressif dans un contexte de raffermissement du dollar, de chute des cours du pétrole et des matières premières et d'inquiétudes autour de la dévaluation du yuan et du ralentissement de la croissance chinoise.

L'indice d'inflation de base ("core CPI"), qui exclut l'énergie et les produits alimentaires, affiche un gain de 0,1% en juillet, après avoir augmenté de 0,2% en juin.

Le principal facteur alimentant cette tendance a été le coût du logement, qui a affiché sa plus forte hausse en près de huit ans et demi (+0,4%).

Sur un an, l'indice "core CPI" s'est maintenu à 1,8%, comme le mois précédent.   Suite...