GB-Morrisons discute de la cession de ses supérettes-sces

lundi 17 août 2015 17h40
 

LONDRES, 17 août (Reuters) - Morrisons, numéro quatre de la distribution alimentaire au Royaume-Uni, est en pourparlers avancés pour la cession de ses commerces de proximité au fonds d'investissement Greybull Capital, son nouveau directeur général David Potts cherchant à opérer un recentrage sur son coeur de métier, les supermarchés.

Confirmant une information du Sunday Telegraph, une source proche du dossier a dit à Reuters que Greybull travaillait avec une équipe de cadres du secteur pour reprendre environ 150 magasins de l'enseigne M Local générant des ventes annuelles d'environ 300 millions de livres sterling (environ 423 millions d'euros).

Ni Greybull ni Morrison n'ont souhaité commenter cette information.

Morrisons n'a fait son entrée sur le marché à forte croissance des commerces de proximité qu'en 2011. Malgré une progression rapide, il reste nettement devancé par ses principaux concurrents Tesco et Sainsbury

Morrisons, qui a annoncé en mars avoir enregistré sur son exercice 2014-2015 son bénéfice annuel le plus faible depuis huit ans, avait également fait état à cette occasion de son intention de fermer une vingtaine de supérettes M Local au cours de l'exercice 2015-2016.

Sceptique sur les performances de l'enseigne de proximité M Local, David Potts, qui a pris ses fonctions en mars, s'est fixé pour priorité d'améliorer les performances des plus de 500 supermarchés du groupe.

Il doit faire le point sur ses projets le 10 septembre, à l'occasion de la publication des résultats semestriels du groupe.

Le titre Morrisons a terminé sur un repli de 1,18% à 175,7 pence alors que l'indice regroupant les valeurs européennes de la distribution a avancé de 0,47%. (Freya Berry et James Davey; Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)