Wall Street ouvre en baisse après l'indice Empire State

lundi 17 août 2015 15h46
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 17 août (Reuters) - Les marchés actions américains ont ouvert lundi en baisse, après l'annonce d'une contraction inattendue de l'indice "Empire State" en août.

Une dizaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 123,33 points, soit 0,71%, à 17.354,07 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,51% à 2.080,79 points et le Nasdaq Composite cède 0,37% à 5.029,75 points.

Alors que la saison des résultats touche à sa fin, les investisseurs sont plus que jamais concentrés sur le moindre indice susceptible de les éclairer sur les intentions de la Réserve fédérale en matière de politique monétaire, susceptible d'être influencée par la dévaluation du yuan la semaine dernière et la poursuite de la baisse des cours du pétrole.

En attendant la publication mercredi des chiffres de l'inflation pour le mois de juillet et du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, ils ont été refroidis par l'annonce d'une contraction inattendue de l'activité manufacturière dans la région de New York ce mois-ci, à son plus bas niveau depuis avril 2009.

Aux valeurs, le titre Strategic Hotels & Resorts progresse de 1% après que le propriétaire d'hôtels de luxe américain a annoncé passer en revue ses options stratégiques, dont une potentielle cession.

Pénalisé par un abaissement de recommandation de Morgan Stanley, le titre CISCO cède 1,5% tandis que celui de Tesla Motors bondit de 4% en raison d'un relèvement de l'objectif de cours émanant également de Morgan Stanley.

Les résultats trimestriels inférieurs aux attentes annoncés par Estée Lauder pèsent sur le titre du fabricant de cosmétiques, qui recule de près de 1,5%.

Le distributeur en ligne Zulily, qui va être racheté par Liberty Interactive pour 2,4 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros), voit son action bondir de 48%. L'action groupe dirigé par John Malone affiche en revanche un recul de 1%.

L'évolution la plus marquante de ce début de séance revient à Aveo Pharmaceuticals, qui flambe de plus de 80%. Cette firme biopharmaceutique spécialisée dans l'oncolongie a conclu un accord de licence avec le géant suisse Novartis au sujet de l'un de ses anticorps, baptisé AV-380. (Tanya Agrawal; Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)