Grèce-Merkel ne doute pas Lagarde poussera à un engagement du FMI

dimanche 16 août 2015 17h00
 

BERLIN, 16 août (Reuters) - Angela Merkel a exclu dimanche toute "décote" de la dette grecque, estimant en revanche qu'il était possible d'agir sur sa maturité et ses taux d'intérêt, et a déclaré qu'elle s'attendait à ce que le Fonds monétaire international (FMI) participe au nouveau plan de renflouement de la Grèce.

"Le FMI a pris part aux négociations. Il soutient (l'accord)", a dit la chancelière allemande sur la chaîne de télévision publique ZDF.

La participation active du FMI au troisième plan de sauvetage financier de la Grèce est encore une inconnue après son approbation, vendredi à Bruxelles, par les ministres des Finances de l'Eurogroupe.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a précisé dans un entretien téléphonique avec les ministres européens qu'elle ne pouvait pas s'engager sur ce sujet avant un examen de la situation par le conseil d'administration du FMI à l'automne.

"Je ne doute pas que ce que Mme Lagarde a dit deviendra réalité", a poursuivi dimanche Angela Merkel.

Les députés allemands se prononceront mercredi sur le nouveau plan de renflouement de la Grèce. L'issue du vote ne faire guère de doute mais une partie du groupe conservateur CDU-CSU de la chancelière devrait exprimer sa désapprobation. Les "frondeurs" du camp conservateur redoutent que le Fonds monétaire international (FMI) ne s'associe finalement pas au plan. (voir ) (Noah Barkin; Marc Angrand et Henri-Pierre André pour le service français)