LEAD 1-Monti dei Paschi confirme son retour au bénéfice au T2

jeudi 6 août 2015 22h09
 

(Actualisé avec précisions, citation)

MILAN, 6 août (Reuters) - Monte dei Paschi di Siena , la troisième banque italienne par le nombre d'agences, a annoncé jeudi un bénéfice net de 121 millions d'euros au titre du deuxième trimestre et un renforcement de son ratio de fonds propres, signe que son plan de redressement porte ses fruits.

La banque de Sienne avait renoué avec les bénéfices en janvier-mars après avoir accumulé des pertes de 14,6 milliards d'euros sur les trois années précédentes.

Le bénéfice de 121 millions d'euros annoncé jeudi se compare à une perte de 179 millions d'euros au deuxième trimestre 2014 et dépasse les estimations des analystes interrogés par Reuters, qui allaient d'un bénéfice de 60 millions d'euros à une perte de 10 millions.

Le ratio de solvabilité Common Equity Tier 1, également supérieur aux attentes, a progressé à 11,3% à la fin juin contre 10,9% à la fin du premier trimestre. Le seuil minimum fixé par la Banque centrale européenne (BCE) est de 10,2%.

Monte dei Paschi a effectué en juin une augmentation de capital de trois milliards d'euros après avoir été épinglée lors des bilans de santé des établissements bancaires européens effectués l'an dernier par la BCE. Celle-ci a lui a en outre demandé de trouver un partenaire de fusion mais Fabrizio Viola, l'administrateur délégué de Monte Paschi, a assuré qu'aucune date butoir n'avait été fixée.

La banque toscane a fait état d'une baisse du montant de ses créances douteuses pour la première fois depuis des années, de 0,7% par rapport au premier trimestre, mais leur niveau reste élevé à 46,2 milliards d'euros.

Fabrizio Viola a noté que la banque avait remboursé les 4,1 milliards d'euros d'aides publiques reçues pendant la crise et qu'elle n'avait plus besoin d'assistance pour la première fois depuis 2009.

Sa situation financière serait encore plus solide sans un contrat de produits dérivés passé en 2009 avec la banque japonaise Nomura et qui est au centre de plusieurs procédures judiciaires.

Monte dei Paschi espère toujours parvenir à un accord avec Nomura, qui de son côté dément tout agissement illégal.

Le directeur financier Bernardo Mingrone a précisé qu'il en coûterait à présent 750 millions d'euros pour annuler la transaction, tout en notant que l'impact net sur le bilan de Monte dei Paschi serait inférieur puisque certains éléments ont déjà été comptabilisés. (Silvia Aloisi, Véronique Tison pour le service français)