LEAD 2-La justice française prudente sur le lien flaperon-MH370

mercredi 5 août 2015 21h25
 

* La justice française fait état de "très fortes présomptions"

* La Malaisie n'a pas de doute sur le lien avec le MH370

* De nouvelles analyses prévues jeudi (Actualisé avec procureur et Premier ministre malaisien)

PARIS, 5 août (Reuters) - Le fragment d'aile d'avion découvert la semaine passée sur une plage de La Réunion appartient très probablement au Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014 avec 239 personnes à bord, a déclaré mercredi la justice française.

Le procureur de la République adjoint de Paris, Serge Mackowiak, a indiqué que les premières analyses effectuées dans la journée avaient débouché sur de "très fortes présomptions" de l'appartenance du flaperon au vol MH370 Kuala Lumpur-Pékin, dont la disparition n'a pas été élucidée à ce jour.

A Kuala Lumpur, le Premier ministre malaisien Najib Razak a déclaré pour sa part que la provenance de la pièce ne faisait aucun doute.

"C'est avec un coeur très lourd que je dois vous dire qu'une équipe internationale d'experts a conclu que le débris trouvé sur l'île de la Réunion provient effectivement du vol MH370", a-t-il dit dans une allocution télévisée.

"Nous avons maintenant des preuves physiques (...) que le vol MH370 a terminé son vol tragiquement dans le sud de l'océan Indien", a-t-il ajouté.

Il s'exprimait quelques minutes avant le procureur adjoint de Paris, qui a fait le bilan des premiers examens du débris d'aile effectués près de Toulouse par un expert judiciaire, des représentants de Boeing, de Malaysia Airlines mais aussi d'experts de Malaisie, Chine, Australie, Royaume-Uni et de Singapour.   Suite...