Boeing en passe de perdre un contrat faute de soutien d'Ex-Im Bank

mercredi 5 août 2015 10h53
 

WASHINGTON, 5 août (Reuters) - Boeing cherche d'urgence des financements alternatifs pour un contrat de satellite de "plusieurs centaines de millions de dollars" remis en cause par la suspension des activités de l'Export-Import Bank, l'agence américaine de crédit à l'exportation dont la charte n'a pas été renouvelée fin juin.

Le fournisseur de satellites commerciaux ABS, basé aux Bermudes et à Hong Kong, a annulé son contrat mi-juillet, selon trois sources qui ont demandé à ne pas être identifiées.

Il s'agit du premier gros contrat perdu depuis le non renouvellement de la charte de l'Ex-Im Bank, dont l'existence même est contestée par des élus républicains au Congrès hostiles aux subventions qu'elle accorde aux exportateurs et à leurs clients.

En l'absence de soutien financier de l'Ex-Im Bank, ABS a informé Boeing, le premier exportateur américain, qu'il s'adresserait à des constructeurs basés ailleurs qu'aux Etats-Unis pour produire son satellite ABS-8.

Le président de Boeing, Jim McNerney, a déploré la semaine dernière le blocage de l'Ex-Im Bank par une petite minorité d'élus républicains proches du Tea Party et General Electric a également dit envisager de transférer une partie de sa production à l'étranger. (Andrea Shalal, Véronique Tison pour le service français)