July 31, 2015 / 6:30 AM / 2 years ago

LEAD 2-Airbus flambe en Bourse en l'absence de mauvaise surprise

5 MINUTES DE LECTURE

* Charge de E290 mlns sur l'A400M, conforme aux attentes

* Objectifs 2015 confirmés pour les résultats et les programmes

* CA +16% et Ebit avant exceptionnels +15% au T2, mieux que prévu

* Gain net de E748 mlns tiré de la vente de 18,75% dans Dassault

* Reprise des ventes d'actions Dassault à partir de fin septembre (Actualisé avec cours, analystes, conférence téléphonique)

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Airbus Group flambe vendredi matin en Bourse, une nouvelle charge sur l'avion de transport militaire A400M n'ayant pas surpris les investisseurs, rassurés par ailleurs de voir les programmes d'avions civils éviter toute turbulence.

Le groupe européen d'aérospatiale et de défense mène les hausses du CAC 40, s'adjugeant 3,3% à 64,45 euros vers 12h30, après un pic à 65,57 euros, portant sa hausse depuis le début de l'année à près de 56%, après des résultats trimestriels meilleurs que prévu et des prévisions 2015 confirmées.

Le marché salue notamment l'absence de mauvaises surprises sur le nouveau long courrier A350, dont la production s'accélère et dont les livraisons devraient plus que doubler en 2016 comparé aux 15 prévues en 2015.

L'équilibre financier du programme du très gros porteur A380 reste prévu d'ici la fin de l'année malgré des livraisons inférieures aux 30 programmées en 2015, ce qui traduit les efforts accomplis en matière de réduction de coûts, a fait valoir le PDG d'Airbus Group Tom Enders.

Le maintien de la production d'A330 au rythme de six par mois à la suite de récentes commandes a également dissipé les inquiétudes sur cet autre long-courrier, concurrencé par le nouvel A350.

Même la nouvelle charge de 290 millions d'euros liée aux nouvelles difficultés de l'A400M, après le crash d'un appareil en mai, ne décourage pas les investisseurs, puisqu'elle se situe dans l'évaluation de 200-300 millions d'euros qui était anticipée, souligne Barclays dans une note.

Les analystes sont également satisfaits de l'annonce prévue d'ici la fin de l'année d'une nouvelle augmentation des cadences de l'A320, ainsi que de la confirmation des premières livraisons de la version remotorisée A320neo en 2015 après la reprise lundi des essais en vol des avions équipés de moteurs Pratt & Whitney.

"Tant que la montée en cadence des nouveaux programmes et le dollar continuent à soutenir Airbus Group, nous prévoyons d'excellentes perspectives pour 2017, en l'absence de gros retards ou problèmes sur ces programmes", estime DZ Bank.

Pour 2015, Airbus Group a réaffirmé viser pour 2015 une nouvelle hausse de son chiffre d'affaires, une légère progression de son bénéfice opérationnel (Ebit) avant exceptionnels et un flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions à l'équilibre.

amélioration Du Cash Flow

Selon un trader, le solde positif de free cash flow dégagé au deuxième trimestre (+111 millions d'euros contre -210 millions un an plus tôt) est très inhabituel pour cette période de l'année et tient à l'exécution des programmes.

Le flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions accuse un solde négatif réduit de plus de moitié à la fin du premier semestre, à 1,025 milliard d'euros.

Le produit de la vente d'actions Dassault Aviation pour 1,7 milliard d'euros a porté le flux de trésorerie total à 549 millions d'euros à la fin du semestre contre un solde négatif de 2,244 milliards un an plus tôt.

La cession d'une participation de 18,75% dans Dassault Aviation a apporté un gain net de 748 millions d'euros au résultat bénéfice opérationnel.

La vente des actions, qui a permis à Airbus Group de réduire de moitié sa participation pour la ramener à 23%, reprendra à la fin septembre après une période de "lock up" et devrait s'achever en 2016, a précisé le directeur financier Harald Wilhelm à des journalistes.

La forte augmentation de l'Ebit de la division Airbus à 964 millions d'euros au deuxième trimestre contre une progression à 800 millions attendue plaît aussi aux investisseurs, dit un trader, la mettant sur le compte de la hausse des volumes, de la baisse des dépenses de R&D et de la maîtrise des coûts.

"Airbus Group va sans aucun doute rejoindre prochainement le club exclusif des actions vers lesquelles on se tourne toujours quand on cherche un investissement clé dans la sphère des biens d'équipement en Europe", estime Sandy Morris, analyste chez Jefferies.

Au deuxième trimestre, Airbus Group a dégagé un Ebit avant exceptionnels en hausse de 15% à 1,232 milliard d'euros, contre un consensus Reuters de 1,060 milliard.

Son chiffre d'affaires a progressé de 16% à 16,815 milliards d'euros, contre 16,622 milliards attendus par les analystes, porté notamment par le renforcement du dollar.

Airbus Group, dont l'Etat français détient 11%, dit aussi prévoir une augmentation supplémentaire de son dividende par action en 2015, après une hausse à 1,20 euro pour 2014.

Le communiqué :

bit.ly/1MARUrz

La présentation :

bit.ly/1tPqNKp (Cyril Altmeyer et Tim Hepher, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below