L'AMF sanctionne Faiveley, qui envisage un recours

mardi 28 juillet 2015 20h02
 

PARIS, 28 juillet (Reuters) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé une amende de 300.000 euros à Faiveley Transport pour manquement lié à sa communication financière et l'équipementier ferroviaire a fait savoir qu'il envisageait un recours.

L'AMF a aussi prononcé un total de 370.000 euros d'amendes à l'encontre de quatre responsables de la société, dont les noms n'ont pas été divulgués.

La commission des sanctions, dans une décision publiée le 27 juillet, a retenu contre Faiveley un manquement "de nature à porter atteinte à la protection des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés".

L'enquête de l'AMF, ouverte en octobre 2012, portait sur le fait que Faiveley n'avait pas mentionné dans son rapport semestriel de novembre 2011 l'existence d'une forte incertitude sur le niveau de son résultat opérationnel annuel et que la société n'avait pas communiqué "dès que possible" l'information privilégiée selon laquelle elle s'attendait à une réduction de son résultat opérationnel au 31 mars 2012 par rapport à l'exercice précédent.

Faiveley a fait savoir qu'il regrettait la décision de la commission des sanctions en soulignant que le seul grief retenu a été celui d'une communication tardive au marché.

"Faiveley Transport considère que le calendrier de sa communication financière ainsi que la fiabilité de l'information transmise au public sur cette période étaient adéquats", écrit le groupe dans un communiqué, indiquant qu'il examine "l'ensemble des voies de recours qui restent à sa disposition".

* La décision de la commission des sanctions :

bit.ly/1ON3nm9

* Le communiqué de Faiveley :

bit.ly/1HZdXUp (Dominique Rodriguez, édité par Cyril Altmeyer)