Début des négociations sur un troisième plan d'aide à la Grèce

lundi 27 juillet 2015 15h49
 

par Francesco Guarascio et Renee Maltezou

BRUXELLES/ATHENES, 27 juillet (Reuters) - Les négociations entre la Grèce et ses créanciers sur un troisième programme de renflouement ont débuté lundi à Athènes mais les créanciers ont dit attendre que les réformes soient toutes traduites dans la loi avant que les premiers prêts soient accordés.

Le Parlement grec a déjà voté les 16 et 23 juillet deux trains de réformes réclamées par les créanciers comme préalable à l'ouverture des négociations. Celles-ci portent sur un troisième prêt à la Grèce qui pourrait atteindre 86 milliards d'euros sur trois ans.

"Les équipes des institutions sont déjà sur le terrain à Athènes et le travail débute à l'heure où nous parlons. Le travail débute, ce qui signifie que les institutions parlent aux autorités grecques", a dit une porte-parole de la CE.

Les discussions devaient démarrer vendredi dernier mais elles ont été retardées de plusieurs jours par des questions de logistique et de sécurité.

"Les négociations (...) devraient progresser aussi vite que possible", a ajouté la porte-parole de la Commission Mina Andreeva, lors d'un point de presse.

Les institutions participant aux négociations sont la Commission européenne (CE), la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI), ainsi que le fonds de renflouement de la zone euro, le MES (Mécanisme européen de stabilité).

De sources européennes, on indique que les chefs de mission de la Commission européenne et de la BCE sont déjà sur le terrain et que le nouveau chef de mission du FMI devrait arriver d'ici vendredi dans la capitale grecque pour avoir des discussions au niveau politique.

  Suite...