BOURSE-Bouygues progresse, Jefferies passe à l'achat

mercredi 22 juillet 2015 12h34
 

PARIS, 22 juillet (Reuters) - L'action Bouygues signe mercredi l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC 40 à la faveur d'une note de Jefferies dans laquelle le broker souligne la place stratégique de la filiale télécoms du groupe en cas de consolidation du secteur en France.

A 12h30, la valeur grimpe de 1,67% à 34,075 euros dans des volumes fournis, tandis que le CAC 40 recule de 0,3%.

Dans le secteur des télécoms, Orange gagne 0,46% à 15,395 euros, Numericable-SFR 2,02% à 50,50 euros et Iliad 0,42% à 215,80 euros.

Bouygues a rejeté fin juin une offre d'environ 10 milliards d'euros du groupe Altice, maison mère de Numericable-SFR qui souhaitait racheter Bouygues Telecom, en invoquant notamment des risques d'exécution et des risques sociaux liés au projet.

Dans une note sectorielle, Jefferies souligne que Bouygues bénéficie d'un statut de challenger dans le secteur des télécoms grâce à l'amélioration de ses services TV et de sa box numérique.

Le broker souligne cependant que la prochaine attribution des fréquences de la bande de 700 MHz aux opérateurs mobiles pourrait inciter Free (groupe Iliad) à relancer une guerre des prix dans le secteur si l'opérateur n'obtenait pas assez de fréquences, renforçant l'hypothèse d'une consolidation dans les télécoms.

Dans ces conditions, Martin Bouygues serait alors "au zénith de son pouvoir de négociation", selon Jefferies, qui relève que les enjeux qui plaident en faveur d'une consolidation du secteur à partir du début 2016 n'ont jamais été aussi importants.

Le prix de Bouygues Telecom pourrait s'élever à 11 milliards d'euros en cas de rachat par un concurrent, estime le broker.

Il relève sa recommandation de "conserver" à "acheter" sur le titre Bouygues, avec un objectif de cours porté à 45 euros contre 36 euros précédemment.

Jefferies relève également ses objectifs de cours sur Orange (à 18,5 euros, achat) et Numericable-SFR (à 51 euros, conserver). (Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)