Arrestations en Israël et en Floride après un piratage informatique

mardi 21 juillet 2015 21h53
 

21 juillet (Reuters) - Les policiers israéliens et américains ont arrêté quatre personnes en Israël et en Floride dans le cadre de l'enquête sur le piratage informatique dont ont été victimes l'an dernier la banque américaine JP Morgan Chase et d'autres institutions financières, rapporte mardi Bloomberg.

Le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a simplement confirmé à Reuters que trois arrestations avaient eu lieu mais n'a pas donné de détails sur l'affaire.

"Trois citoyens israéliens ont été arrêtés jeudi et placé en détention. Ils ont comparu devant un tribunal de Rishon Lezion, près de Tel Aviv", a-t-il dit.

Un cinquième suspect est en fuite, selon Bloomberg.

En octobre dernier, JP Morgan avait révélé que les noms, adresses, numéros de téléphone et adresses électroniques de 83 millions de ses clients -- 76 millions de ménages et sept millions de petites et moyennes entreprises -- avaient été exposés lors d'un piratage informatique dont la banque avait été victime durant l'été.

Le chiffre de 83 millions de clients concernés fait de cette cyberattaque l'une des plus importantes à ce jour. (Supantha Mukherjee, Anil D'Silva et Ori Lewis; Véronique Tison et Guy Kerivel pour le service français)