GB-Orthodoxie budgétaire de rigueur avant le débat sur le Brexit

mardi 21 juillet 2015 16h47
 

par William James et David Milliken

LONDRES, 21 juillet (Reuters) - Le ministre des Finances britannique, George Osborne, a ouvert mardi un nouveau front dans sa campagne en faveur de la rigueur budgétaire en demandant à certains ministères d'identifier jusqu'à 40% de coupes dans les dépenses d'ici la fin de la décennie, avant le lancement du débat sur le maintien du pays au sein de l'Union européenne.

Osborne a dit qu'il annoncerait le 25 novembre comment il entendait trouver 20 milliards de livres (28,5 milliards d'euros) d'économies supplémentaires sur certains ministères en sus des coupes claires annoncées dans les dépenses sociales lors de la présentation de Budget 2015-2016.

"Cet examen de la dépense est la prochaine étape dans notre programme destiné à éliminer le déficit, dégager un excédent et nous assurer que la Grande-Bretagne ne vit pas au-dessus de ses moyens", a déclaré Osborne dans un communiqué.

Le ministre des Finances demande aux ministères d'identifier comment ils pourraient réduire de 25% à 40% leur budget de fonctionnement afin de dégager pour le gouvernement différentes options pour parvenir à l'objectif de 20 milliards de livres d'économies qu'il s'est donné.

L'éducation, la santé, la défense et l'aide internationale devraient être largement épargnées.

Le Bureau national des statistiques (ONS) avait publié mardi avant ces annonces des données montrant que le déficit budgétaire avait été réduit de 20% au deuxième trimestre par rapport à la période correspondante un an auparavant.

Cette amélioration s'explique par l'augmentation des recettes de l'impôt sur les revenus et les sociétés à la faveur de la reprise de l'économie britannique.

  Suite...