July 21, 2015 / 6:04 AM / 2 years ago

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

5 MINUTES DE LECTURE

PARIS/LONDRES, 21 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues peu changées à l'ouverture mardi, sur fond d'espoirs de normalisation de la situation en Grèce.

Les établissements bancaires ont rouvert lundi en Grèce et le gouvernement a entamé les remboursements dus à la Banque centrale européenne (BCE) et au fonds monétaire international (FMI), témoignant d'un timide retour à la normale à Athènes après l'accord en vue d'un troisième plan d'aide.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien devrait ouvrir inchangé, le Dax pourrait gagner jusqu'à 0,2% à l'ouverture à Francfort, tout comme le FTSE à Londres.

Après un week-end prolongé, lundi était un jour férié au Japon, la Bourse de Tokyo évolue en hausse de près de 1% à l'approche de la clôture.

Au lendemain d'un plongeon de plus de 4% à un creux de cinq ans, le cours spot de l'or se ressaisit légèrement, gagnant 0,6% à 1.103,28 dollars l'once.

Le fort recul de l'or et des matières premières a limité les gains à Wall Street lundi, qui a malgré tout fini en légère hausse, portée par de solides résultats d'entreprises, avec un troisième record consécutif de clôture pour le Nasdaq.

Sur le marché des changes, le dollar est stable face à un panier de devises de référence après avoir touché lundi un pic de trois mois en Asie, porté par la perspective d'une hausse des taux de la Réserve fédérale américaine cette année.

Le billet vert est notamment soutenu par les propos du président de l'antenne de Saint Louis de la banque centrale américaine, James Bullard, qui a déclaré lundi que la Fed augmenterait sans doute ses taux directeurs en septembre.

Après avoir plongé dans la nuit à son plus bas niveau depuis mi-avril, à 1,0813 dollar, l'euro s'est légèrement repris et s'échange à 1,0821 vers 05h30 GMT.

Au même moment, le contrat août sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI), qui doit expirer dans la journée, cède 0,4% à 49,95 dollars le baril, de nouveau sous le seuil des 50 dollars le baril qu'il a franchi à la baisse lundi pour la première fois depuis avril.

Le Brent de la mer du Nord abandonne 0,21% à 56,53 dollars le baril.

PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES A L'AGENDA DU 21 JUILLET

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

GB 08h30 Situation budgétaire juin -£8,5 mds -£10,1 mds

Valeurs à Suivre

* FAURECIA réfléchit actuellement à la vente de son activité pare-chocs, rapporte lundi Bloomberg, citant des sources proches du dossier, une activité dont il peut espérer récolter jusqu'à 450 millions de dollars (415 millions d'euros). Un porte-parole de l'équipementier automobile a refusé de faire un commentaire.

* ORANGE et Bharti Airtel ont annoncé lundi être entrés en négociations exclusives en vue d'une éventuelle acquisition par l'opérateur français des filiales d'Airtel au Burkina Faso, au Congo Brazzaville, en Sierra Leone et au Tchad, quatre pays où Orange n'est pas encore présent.

* SAP. L'éditeur de logiciels allemands a fait état mardi de résultats trimestriels mitigés.

* SOITEC. Le spécialiste des semi-conducteurs de haute performance pour l'électronique et l'énergie a fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel plus que doublé grâce à la reprise du secteur de l'électronique, sur lequel le groupe se recentre actuellement.

* UNIBAIL-RODAMCO. Fitch a annoncé le maintien de la note crédit long terme du groupe foncier à "A", avec une perspective stable.

* RÉMY COINTREAU a vu sa croissance organique fortement reculer au premier trimestre de son exercice décalé 2015-2016, plombée par une nouvelle baisse de ses ventes de cognac en Chine et un fort recul de ses liqueurs et spiritueux.

* HERMÈS a vu sa croissance organique atteindre 9,7% au deuxième trimestre, bénéficiant notamment de la poursuite d'une très forte dynamique au Japon.

* BONDUELLE est en discussions pour s'associer à Centerview Partners en vue de lancer une offre de rachat sur Green Giant, la branche de légumes surgelés et en conserve de l'américain General Mills, selon des sources proches du dossier.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Lisa Twaronite et Atul Prakash, Myriam Rivet pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below