TAUX-Le marché du crédit sort du coma après l'accord sur la Grèce

lundi 20 juillet 2015 07h56
 

par Raoul Sachs

PARIS, 20 juillet (Reuters) - Le marché du crédit en euro a repris des couleurs la semaine dernière, l'accord sur la Grèce l'ayant tiré d'un état comateux où l'avait plongé la brutale remontée des rendements obligataires fin avril puis, en juin, les fortes tensions entre Athènes et ses créanciers (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international).

L'accord unanime des dirigeants de la zone euro annoncé lundi dernier, suivi par l'approbation des Parlements, la décision de la BCE de relever le plafond de liquidités d'urgence accordées aux banques grecques et l'octroi par l'UE d'un prêt-relais de 7,0 milliards d'euros, a évité "le pire" : le saut dans l'inconnu d'une sortie de la Grèce de la zone euro.

"On constate un dégonflement spectaculaire des primes de risque (spreads) lié à la résolution de la crise grecque", constate Philippe Berthelot, directeur de la gestion crédit chez Natixis Asset Management.

Ainsi, l'indice synthétique ITraxx Main des dérivés de crédit (CDS) des émetteurs bien notés de la catégorie investissement (IG, Investment Grade) est passé de 81 points de base début juillet à 60 points de base.

L'ITraxx Xover des émetteurs moins bien notés de la catégorie haut rendement (HY, High Yield) de 349 à 270.

"Au mois de juin, la performance totale du crédit corporate IG et HY a été identique, soit une perte de 1,9% pour les deux catégories de papier tandis que les actions européennes ont reculé de 4,5% (Stoxx 600)", ajoute le gérant.

"Depuis la mi-avril et la remontée brutale des taux longs en zone euro, puis l'aggravation de la crise grecque, il y a eu beaucoup de volatilité, beaucoup de nervosité et un marché primaire paralysé pendant trois semaines, les émetteurs, nombreux, ayant renoncé à faire appel au marché dans ces conditions", rapporte Philippe Berthelot.

Les marchés d'actions de l'Eurozone, qui ont perdu environ 4,5% au mois de juin, ont parié, avant sa conclusion, sur le compromis et ont engrangé huit séances consécutives de hausse.   Suite...