La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 17 juillet 2015 18h13
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 17 juillet (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à
la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé la
séance pratiquement inchangé, le marché ayant fini par
s'essouffler après sept séances consécutives de progression sur
fond d'évolution favorable du dossier grec.
    Le CAC 40 a grappillé 0,06% à 5.124,39 points. Sur
l'ensemble de la semaine, l'indice phare de la place parisienne
a grimpé de 4,51%:
    
    * Le SECTEUR de l'ENERGIE (-0,52%) a accusé la plus
forte baisse sectorielle en Europe, toujours pénalisé par le
recul des cours du pétrole (-0,2% pour le baril de Brent 
vers 18h) et la perspective d'une augmentation de l'offre
pétrolière avec la production iranienne.
    TECHNIP a reculé de 0,8% à 50,71 euros et
VALLOUREC a lâché 1,82% à 16,44 euros.
    Par contre, CGG (+3,8% à 4,645 euros) s'est hissé
en tête des hausses de l'indice SBF 120. JPMorgan a
relevé sa recommandation sur le titre à "surpondérer", le broker
estimant que le groupe de services pétroliers bénéficiera dans
la division GGR (géologie, géophysique et réservoir) d'une série
de ventes de licences au Brésil et aux Etats-Unis et de la
progression des ventes de matériel (Sercel). 
        
    * Le SECTEUR européen des SERVICES AUX COLLECTIVITÉS 
a perdu 0,51% dans le sillage de Fortum (-6,86%),
plombé par des résultats trimestriels nettement inférieurs aux
attentes. 
    EDF a reculé de 1,4% à 21,405 euros et GDF SUEZ
 de 0,98% à 17,66 euros, plus fortes baisses du CAC 40,
tandis que SUEZ ENVIRONNEMENT (-2,34% à 17,77 euros) a
enregistré la plus forte baisse du SBF 120.
    
    * La relative prudence des investisseurs face aux craintes
de "hard landing" en Chine a pénalisé de nombreuses VALEURS
CYCLIQUES, et plus particulièrement le secteur des RESSOURCES de
BASE (-0,15%), très sensible à la demande chinoise.
    LAFARGEHOLCIM a cédé 0,87% à 71,60 euros, ALSTOM
 0,35% à 26,785 euros et CAPGEMINI 0,33% à
87,99 euros.
    Du côté des groupes métallurgiques, ARCELORMITTAL 
a perdu 0,9% à 8,236 euros et ERAMET 1,39% à 63,11
euros.
    
    * En revanche, ALCATEL-LUCENT (+3,19% à 3,36
euros) a terminé en tête des quelques hausses du CAC 40 suite à
la publication par Ericsson (+3,38%) de résultats
trimestriels meilleurs qu'attendu. 
    
    * LVMH s'est octroyé 2,87% à 166,95 euros avant
des résultats qui, selon des analystes, s'annoncent favorables
pour le groupe de luxe.
    
    * Le SECTEUR des TÉLÉCOMS a bénéficié de la confiance et de
l'optimisme d'analystes sur les résultats à venir, certains
envisageant même une amélioration des marges à la faveur d'un
relèvement des prix dans un contexte de consolidation du marché.
    ORANGE a avancé de 1,04% à 15,59 euros et BOUYGUES
, maison-mère de Bouygues Telecom, de 0,79% à 33,38
euros, quand, hors CAC, NUMERICABLE-SFR s'est octroyé
3,08% à 49,42 euros et ILIAD (Free) 2,19% à 214,40
euros.
    
    * SOLVAY a pris 0,74% à 129,35 euros, Kepler
Cheuvreux ayant relevé son objectif de cours sur le titre du
chimiste, de 137 à 140 euros.
    Le même broker a ajouté SAINT-GOBAIN, qui a gagné
0,57% à 43,14 euros, à sa liste de valeurs françaises préférées,
estimant que le titre est le meilleur moyen de jouer la reprise
attendue de l'immobilier résidentiel en Europe, où le groupe
réalise plus de 50% de son chiffre d'affaires.  
        
   * BIOMERIEUX (+3,42% à 104,35 euros) a fait état
d'une progression organique de ses ventes de 8,1% au premier
semestre grâce à ses bonnes performances en Amérique du Nord et
un retour à la croissance en Chine. Le groupe a confirmé ses
objectifs annuels. 
    
    * IPSEN (+3,04% à 57,62 euros) a annoncé que les
autorités sanitaires américaines (FDA) avaient approuvé la
demande d'autorisation de mise sur le marché du Dysport dans le
traitement de la spasticité (contraction excessive du muscle)
des membres supérieurs chez l'adulte. En Europe, des procédures
réglementaires sont en cours. (Le communiqué : bit.ly/1fOC27u)
    
    * VIRBAC (+2,14% à 217,40 euros), qui avait lancé
un avertissement sur ses résultats en juin dernier, a enregistré
une hausse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre,
tirant parti d'un effet de change positif et de l'intégration
des activités vétérinaires rachetées à Eli Lilly.
    
    
    * PIERRE & VACANCES a pris 2,22% à 32,20 euros
malgré la baisse de 5,2% de son chiffre d'affaires du troisième
trimestre 2014-2015 affaibli par ses activités
immobilières.. SocGen estime que la visibilité
sur le groupe s'est améliorée du fait de l'augmentation des
clients étrangers tandis que Portzamparc considère que la
publication conforte son scénario de progression de l'activité
sur l'ensemble de l'exercice.

 (Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par
Matthieu Protard)