Grèce-L'Eurogroupe veut que le FMI participe au futur plan d'aide

jeudi 16 juillet 2015 16h48
 

LA HAYE, 16 juillet (Reuters) - L'Eurogroupe sollicite du Mécanisme européen de stabilité financière (MESF) un crédit-relais de sept milliards d'euros pour la Grèce grâce auquel cette dernière pourra rembourser ses arriérés au Fonds monétaire international (FMI), a déclaré le président des ministres des Finances de la zone euro.

Jeroen Dijsselbloem, qui est par ailleurs le ministre des Finances des Pays-Bas, a dit, à l'occasion d'une session d'urgence du parlement néerlandais, que l'Eurogroupe convenait dans son ensemble que le FMI devait être partie prenante de toute nouvelle aide future à la Grèce.

Il a également dit qu'il était "réaliste" de présumer que les privatisations grecques rapportent 50 milliards d'euros, cessions qui s'étaleront au-delà des trois ans du plan de renflouement que la Grèce a accepté lundi.

"Plutôt qu'une vente à l'encan, la privatisation se poursuivra tranquillement afin d'assurer de meilleurs résultats", a dit Dijsselbloem aux parlementaires. (Yoruk Baceli, Thomas Escritt et Anthony Deutsch, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)