La participation de l'Etat britannique dans Lloyds sous les 15%

jeudi 16 juillet 2015 11h35
 

16 juillet (Reuters) - Le Royaume-Uni a ramené sa participation dans Lloyds Banking Group sous la barre des 15% dans le cadre de son désengagement progressif, a annoncé le groupe bancaire jeudi.

La dernière vente a ramené la participation de l'Etat à 14,95% contre 15,9% auparavant, précise-t-il dans un communiqué.

L'Etat avait pris 43% du capital de la banque pendant la crise financière de 2007-2008, moyennant un coût de 20,5 milliards de livres pour le contribuable britannique.

Le gouvernement a commencé à céder des titres en septembre 2013 et compte boucler son désengagement en 2016.

A ce jour, les ventes d'actions Lloyds lui ont permis de récupérer plus de 13 milliards de livres (18,63 milliards d'euros). (Nishant Kumar, Juliette Rouillon pour le service français)