Le plan d'aide à la Grèce pas prêt avant quatre semaines-responsables

lundi 13 juillet 2015 19h24
 

BRUXELLES, 13 juillet (Reuters) - L'élaboration du troisième programme d'aide à la Grèce prendra certainement environ quatre semaines, ont déclaré lundi des responsables de la zone euro, et le feu vert à l'ouverture des négociations pourrait intervenir vendredi.

"Nous savons que le temps est compté pour la Grèce mais il n'y a pas de raccourcis possibles", a dit Klaus Regling, le directeur du Mécanisme européen de stabilité (MES), fonds de secours appelé à débloquer plusieurs dizaines de milliards d'euros pour la Grèce, au prix pour Athènes de la perte d'une partie de sa souveraineté et d'une nouvelle cure d'austérité.

Klaus Regling a jugé que le MES n'aurait probablement pas à fournir l'intégralité des 82 à 86 milliards d'euros évoqués dans le cadre de ce plan d'aide. La participation du Fonds monétaire international (FMI) ainsi que les sommes dégagées par les privatisations attendues en Grèce devraient réduire la contribution du MES, a-t-il dit.

Jeroen Dijsselbloem a estimé qu'il faudrait plutôt quatre semaines, et non pas deux, pour boucler ce plan d'aide. Et même avec ce calendrier, "certains me qualifient d'optimiste", a dit le président à la fois de l'Eurogroupe, instance réunissant les ministres des Finances de la zone euro, et du MES.

L'Eurogroupe pourrait se réunir par conférence téléphonique mercredi ou jeudi, après l'adoption par le Parlement grec des réformes exigées de la Grèce, pour autoriser les ministres de la zone euro à solliciter le cas échéant l'approbation de leurs parlements respectifs, a poursuivi le ministre néerlandais des Finances.

Une autre conférence téléphonique pourrait être ensuite organisée, éventuellement vendredi, pour autoriser l'ouverture de négociations sur le plan d'aide, a-t-il dit. (Robin Emmott; Bertrand Boucey pour le service français)