Chine-Les troubles boursiers plombent la demande d'autos de luxe

lundi 13 juillet 2015 11h45
 

par Norihiko Shirouzu

PEKIN, 13 juillet (Reuters) - Les prix des voitures de luxe allemandes dégringolent en Chine, la demande, déjà plombée par les inquiétudes sur le ralentissement de la croissance, ayant souffert des récentes turbulences sur les marchés boursiers.

Selon un concessionnaire présent sur l'ensemble du pays et gérant notamment une dizaine de points de vente BMW, ces derniers doivent désormais consentir des remises de plus en plus élevées pour attirer les clients dans un contexte de baisse de la fréquentation et des commandes.

Ce responsable, qui a requis l'anonymat pour ne pas nuire à ses relations avec le groupe allemand, évoque un ralentissement de l'activité depuis 18 mois, sur fond de tassement de la croissance économique chinoise et de moindre demande pour les voitures de luxe avec les mesures anti-corruption prises par Pékin.

Mais d'après lui les rabais de 5% proposés l'an dernier aux clients ne suffisent plus et le mouvement s'est accentué au cours des deux dernières semaines, parallèlement à la forte correction des marchés boursiers.

"Lorsque les gens entrent dans un showroom aujourd'hui, ils n'envisagent même pas d'ouvrir leur portefeuille en deçà d'un rabais de 15%", explique-t-il.

DE LA BOURSE À L'ÉCONOMIE RÉELLE

BMW a indiqué dans un communiqué être conscient de la "nécessité de soutenir efficacement les concessionnaires dans un marché volatil" pour leur permettre de mieux gérer leurs flux de trésorerie ou encore leurs stocks.   Suite...