Grèce-25 mds d'un fonds de privatisation pour le secteur bancaire

lundi 13 juillet 2015 12h05
 

BRUXELLES, 13 juillet (Reuters) - La Grèce doit développer un programme de privatisation ambitieux et doté d'une meilleure gouvernance par le biais d'un fonds indépendant qui monétisera les actifs publics notamment par le biais de privatisations, lit-on dans le texte du communiqué publié lundi à l'issue d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro.

Ce fonds sera basé en Grèce et géré par les autorités grecques sous la supervision des autorités européennes compétentes.

"La monétisation des actifs sera l'une des sources du remboursement prévu du nouveau crédit du MES (Mécanisme européen de sécurité) et de la génération, durant la durée de vie du nouveau crédit, d'un total projeté de 50 milliards d'euros, dont 25 milliards d'euros seront affectés au remboursement de la recapitalisation des banques et d'autres actifs et 50% de chaque euro restant (soit 50% de 25 milliards d'euros) sera employé à réduire le rapport de la dette au PIB, tandis que les 50% restants seront affectés aux investissements", lit-on dans le communiqué. (Avec Alastair MacDonald, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)