Feu vert européen au rachat de Dresser-Rand par Siemens

lundi 29 juin 2015 12h16
 

BRUXELLES, 29 juin (Reuters) - Le groupe industriel allemand Siemens a obtenu lundi le feu vert sans réserve des autorités européennes de la concurrence au rachat de la compagnie parapétrolière américaine Dresser-Rand pour 7,6 milliards de dollars (6,84 milliards d'euros).

La Commission européenne a jugé que cette transaction, la plus importante jamais réalisée par Siemens, n'allait pas entraver la concurrence.

"Après un examen détaillé des marchés concernés, la Commission se réjouit du fait que les consommateurs européens ne seront pas négativement affectés par cette fusion", déclare la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué.

Avec le rachat de Dresser-Rand, Siemens cherche à se renforcer sur le marché nord-américain du pétrole et du gaz mais aussi à compléter son offre de turbines et de compresseurs face à son principal concurrent, l'américain General Electric.

Margrethe Vestager, qui a aussi engagé un examen approfondi du rachat par GE de la branche énergie du français Alstom , a ajouté: "La décision prise aujourd'hui prouve que même après une analyse en profondeur, la Commission peut approuver sans condition une fusion si elle n'a pas d'impact négatif sur la concurrence." (Foo Yun Chee; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)