ENCADRE-Grèce-Exposition réduite pour les banques françaises

lundi 29 juin 2015 14h34
 

PARIS, 29 juin (Reuters) - Les actions des banques françaises s'inscrivent en forte baisse lundi à la Bourse de Paris, la rupture des discussions entre Athènes et ses partenaires ayant ramené sur le devant de la scène le spectre d'un défaut de paiement.

Les établissements français ont cependant réduit significativement leur exposition à la Grèce ces dernières années du fait de la restructuration de la dette souveraine intervenue en 2012 et des mauvaises perspectives économiques du pays.

Crédit agricole SA, qui avait misé sur le dynamisme du marché intérieur dans les années 2000, a finalement cédé sa filiale Emporiki à une banque locale, Alpha Bank , en 2012, après avoir essuyé de lourdes pertes.

Selon des informations communiquées par les banques, Société générale et Crédit agricole n'avaient plus d'engagements en Grèce à la fin du premier trimestre 2015.

A la fin de 2014, l'exposition de BNP Paribas comptabilisait encore 700 millions d'euros et celle de Natixis huit millions.

A 14h25, les valeurs bancaires enregistrent les plus fortes baisses de l'indices CAC 40 (-3,2%), BNP PARIBAS reculant de 5% (54,76 euros), CREDIT AGRICOLE de 4,8% (13,455 euros) et SOCIETE GENERALE de 4,7% (42,355 euros). Hors CAC, NATIXIS abandonne 4,3% (6,506 euros). (Raphaël Bloch, Leigh Thomas et Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot)