Cameron-Athènes risque de quitter l'euro en cas de non au référendum

lundi 29 juin 2015 10h08
 

29 juin (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron a estimé lundi qu'il serait difficile pour la Grèce de rester dans la zone euro si les Grecs rejetaient par référendum les réformes proposées par les créanciers du pays.

"S'ils votent non, je trouverais difficile de voir comment cela est compatible avec un maintien dans la zone euro parce qu'il y aurait, à mon avis, un problème très important. Mais c'est au peuple grec de décider", a déclaré David Cameron à la radio de la BBC.

Le chef de file des conservateurs britanniques a dit souhaiter un accord entre Athènes et l'UE dans un souci de stabilité. Cette crise, a-t-il souligné, montre la nécessité d'une plus grande souplesse de la zone euro. (Andrew Osborn; Danielle Rouquié pour le service français)