LE POINT sur la crise grecque

mardi 30 juin 2015 06h00
 

ATHENES, 30 juin (Reuters) - A quelques heures d'un inéluctable défaut de paiement, au moins
20.000 Grecs sont descendus dans les rues d'Athènes lundi soir pour apporter leur soutien au
Premier ministre Alexis Tsipras.
    En décidant de soumettre à référendum les propositions des créanciers de la Grèce, le
dirigeant du parti de gauche anti-austérité Syriza a précipité la rupture avec ses partenaires
européens et s'est vu contraint d'imposer des mesures de contrôle des capitaux pour éviter un
effondrement des banques grecques.
    Les créanciers et les partenaires européens d'Athènes s'emploient pour leur part à tenter de
convaincre les Grecs de l'inverse, que l'enjeu de cette consultation était leur maintien dans la
zone euro.
    Un accord "argent frais contre réformes" désormais impossible - à moins d'un invraisemblable
revirement -, la Grèce ne sera pas en mesure de rembourser une tranche de 1,6 milliard d'euros
dus au Fonds monétaire internationale avant ce mardi soir minuit.
        
 -----------------------------------------------------------------------------------------------
    DERNIERS DEVELOPPEMENTS
 Manifestation pro-Tsipras à Athènes avant un inéluctable défaut    
 Tsipras veut continuer à négocier, met sa démission en jeu         
 Juncker exhorte les Grecs à dire "oui" à l'offre des créanciers    
 Merkel n'exclut pas des négociations après le référendum           
 La France, prête à intercéder, croit à un accord avec la Grèce     
 La Bourse de Tokyo ouvre en hausse mais garde un oeil sur la Grèce 
 La question soumise à référendum dimanche en Grèce                 
    
    RETOUR SUR LE WEEK-END 
 VENDREDI Tsipras s'en remet à un référendum                        
 VERBATIM L'allocution de Tsipras sur la tenue d'un référendum      
 SAMEDI Rupture des négociations et non prolongation du plan d'aide 
 VERBATIM Les deux déclarations de l'Eurogroupe samedi à Bruxelles  
 DIMANCHE Du plan A au plan B, l'Europe en territoire inconnu       
 Les propositions des "institutions" (Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI)
publiées dimanche par la Commission: here
    
    ECLAIRAGE
 REPORTAGE Les Grecs incrédules et stoïques face au choc financier  
 ENCADRE Les mesures de contrôle des capitaux                        
 REPORTAGE La nostalgie de la drachme gagne du terrain              
 Le tourisme grec rattrapé à son tour par la crise                  
 Les retraités grecs "dans le rouge" malgré un régime avantageux    
 ANALYSE Risque de "Grexit", une responsabilité historique pour Merkel  
 
 ENCADRE Les scénarios en cas de défaut grec                        
 ENCADRE Les scénarios politiques avant et après le référendum      
 ENCADRE Les points de divergence entre Athènes et les institutions 
 CHRONOLOGIE des négociations entre Syriza et les "institutions"    
 CHRONOLOGIE de la crise grecque depuis octobre 2009                
 VERBATIM Cinq mois de joutes verbales                              
 -----------------------------------------------------------------------------------------------
    Pour suivre en français l'actualité grec, cliquer sur 

 (édité par Henri-Pierre André)