AVANT-PAPIER-Le procès de François Pérol s'ouvre lundi à Paris

dimanche 21 juin 2015 13h00
 

PARIS, 21 juin (Reuters) - François Pérol, le président du directoire de BPCE (Banque populaire-Caisse d'épargne), devra répondre à partir de lundi de prise illégale d'intérêts présumée lors de sa nomination à la tête du groupe bancaire, en 2009.

Son procès est prévu sur quatre journées, jusqu'au lundi 29 juin, devant le tribunal correctionnel de Paris.

Le juge d'instruction lui reproche d'avoir pris la tête du groupe bancaire après deux années passées comme secrétaire général adjoint de l'Elysée, où il a suivi la fusion des Banques populaires et des Caisses d'épargne.

François Pérol a été secrétaire général adjoint de l'Elysée en charge des questions économique et sociales entre mai 2007 et février 2009, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Les discussions sur un rapprochement entre les groupes Banques populaires et Caisses d'Epargne se sont quant à elles déroulées entre octobre 2008 et février 2009.

D'après l'accusation, il a émis des propositions et des avis sur la fusion mais aussi sur le montant de l'aide financière qui serait accordée aux banques par l'Etat.

François Pérol ne suivait pas le dossier "de loin" mais était au contraire associé "de manière étroite" aux négociations, estime une source judiciaire.

"La question qui est posée au tribunal est celle de savoir si François Pérol a donné des avis ou fait des propositions sur la fusion et la recapitalisation des banques aux autorités compétentes de l'Etat : Banque de France, Trésor et ministre des Finances", rétorque son avocat, Me Pierre Cornut-Gentille.

  Suite...