La zone euro "dangereusement proche" d'un accident - Varoufakis

jeudi 18 juin 2015 21h49
 

LUXEMBOURG, 18 juin (Reuters) - Yanis Varoufakis, le ministre des Finances grec, a dit jeudi que la zone euro était "dangereusement proche" d'un état d'esprit "qui accepte un accident", condamnant le refus de ses collègues au sein de l'Eurogroupe de discuter sa proposition de mettre une limite automatiquu au déficit public du pays.

Il a déclaré que sa "proposition radicale" portant sur la création d'un conseil budgétaire indépendant surveillant l'exécution budgétaire, comprenant un arrêt automatique du déficit, était le "geste de bonne volonté à l'égard de ses partenaires" de la Grèce.

Prié d'évoquer la possibilité de voir la pays quitter la zone euro, Yanis Varoufakis a déclaré qu'il ne voulait même pas commencer à l'imaginer.

Il a a ajouté que la responsabilité de trouver une solution incombait à tous les dirigeants politiques, estimant que Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, insistait "malheureusement" que sur les responsabilités grecques.

Le ministre des Finances grec a déclaré qu'il ne restait plus beaucoup de temps mais quand même suffisamment pour trouver "une solution bénéfique pour tout le monde". (Karolina Tagaris et Ingrid Melander, Benoit Van Overstraeten pour le service français)