LEAD 1-Gazprom annonce un accord avec E.ON, Shell, OMV sur Nord Stream

jeudi 18 juin 2015 15h43
 

(Actualisé avec déclaration d'Alexei Miller, précisions sur le projet)

SAINT-PETERSBOURG, Russie, 18 juin (Reuters) - Gazprom a conclu un accord avec certains de ses principaux clients européens, l'anglo-néerlandais Shell, l'allemand E.ON et l'autrichien OMV, pour construire un nouveau gazoduc à destination de l'Allemagne via la mer Baltique, a annoncé jeudi un porte-parole du géant gazier russe.

Frappé de sanctions occidentales en raison du conflit ukrainien, Gazprom s'efforce de trouver de nouvelles voies d'acheminement de son gaz vers l'Europe en évitant l'Ukraine, l'une de ses voies de transit privilégiées auparavant, avec laquelle il est lié contractuellement jusqu'en 2019.

Un double gazoduc reliant la Russie à l'Allemagne via la Baltique fonctionne déjà dans le cadre du projet Nord Stream, lequel représente une capacité de 55 milliards de mètres cubes par an.

"Depuis la commande du gazoduc Nord Stream, Gazprom envisage une extension de cette voie d'exportation. Nous allons maintenant réaliser ce projet avec nos partenaires", a dit le directeur général de Gazprom Alexei Miller, cité dans un communiqué.

Porte-parole du groupe, Sergueï Koupriyanov a déclaré, en marge du forum économique de Saint-Pétersbourg, que Gazprom serait propriétaire à hauteur de 51% de ces phases 3 et 4 du projet Nord Stream.

Les actionnaires de Nord Stream sont jusqu'à présent Gazprom, Wintershall, E.ON, Gasunie et Engie.

Sergueï Koupriyanov a précisé que des partenaires autres qu'E.ON, Shell et OMV pourraient se joindre au projet d'extension.

Gazprom ne dispose actuellement que d'un accès limité à Nord Stream en raison de la législation européenne destinée à éviter qu'un fournisseur d'énergie domine une infrastructure.

Dans ses efforts pour contourner l'Ukraine, Gazprom envisage aussi de construire un gazoduc sous la mer Noire, Turkish Stream, mais aucun accord ferme n'a pour l'instant été conclu entre la Russie et la Turquie. (Dmitry Zhdannikov, Denis Pinchuk et Vladimir Soldatkin; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)