Nestlé réduit ses effectifs en Afrique équatoriale

mercredi 17 juin 2015 12h07
 

17 juin (Reuters) - Le groupe agroalimentaire suisse Nestlé a confirmé mercredi qu'il allait réduire de 15% ses effectifs en Afrique équatoriale.

Un porte-parole de Nestlé a dit à Reuters que cela concernerait environ 60 personnes dans cette zone d'activité du groupe, un bloc de 21 pays parmi lesquels figurent notamment le Kenya et l'Angola.

Le Financial Times avait dans un premier temps évoqué ce désengagement du groupe suisse, confronté à une augmentation moins marquée que prévu de la classe moyenne dans la région.

Alors que Nestlé espérait voir la zone connaître une évolution comparable à celle observée en Asie, "nous avons réalisé que la classe moyenne est extrêmement réduite dans cette région et qu'elle ne se développe pas vraiment", a déclaré Cornel Krummenacher, directeur général du groupe suisse pour la zone Afrique équatoriale, cité par le quotidien économique.

Selon Cornel Krummenacher, le Nestlé espère atteindre le seuil de rentabilité en 2016 dans cette région, où il sera chanceux s'il parvient à enregistrer une croissance de 10% dans les prochaines années.

Nestlé emploie près de 11.000 personnes sur l'ensemble du continent africain. (Ankush Sharma et Joshua Franklin; Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)